Actualités

CASH MANAGEMENT

Les grands groupes s’intéressent au paiement instantané

17 mai 2019 - optionfinance.fr

Depuis l’an dernier, plusieurs banques françaises ont commencé à proposer à leurs clients de réaliser des «paiements instantanés» (instant payment, ou SCTinst), c’est-à-dire des virements dont les fonds sont crédités sur le compte bancaire du bénéficiaire en moins de dix secondes. Si cette offre s’adresse aujourd’hui principalement aux particuliers, l’intérêt est perceptible du côté des entreprises. La semaine dernière, le cabinet de conseil Redbridge DTA a publié les premiers résultats de son Observatoire du virement Sepa instantané. Sur les 44 responsables financiers français d’ETI et de grands groupes sondés, un tiers indique penser lancer un projet consacré au SCTinst au cours des douze prochains mois. «Les deux principaux critères motivant cette démarche sont, d’une part, la rapidité des transactions et, d’autre part, le fait que le paiement est irrévocable, offrant ainsi la garantie que les fonds seront bien crédités sur le compte concerné», indique Mélina Le Sauze, director chez Redbridge DTA.

A ce jour, plusieurs facteurs tendent toutefois à freiner le développement de ce mode de règlement. Outre le coût facturé par les banques – de 0,70 euro à 1 euro par opération – et le fait que les solutions ne fonctionnent le plus souvent qu’à l’échelle d’un même groupe bancaire, le montant maximal des SCTinst est plafonné à 15 000 euros, un niveau jugé trop faible pour convaincre un nombre important de sociétés de l’intégrer à leur palette de moyens de paiement.

à lire aussi