Actualités

Fusions-Acquisitions

L’Europe tire son épingle du jeu

Option Finance - 20 juillet 2020

Conséquence de la crise sanitaire, les opérations de fusions-acquisitions ont accusé un repli de 41 % en valeur, à 1 200 milliards de dollars (1 050 milliards d’euros), et de 16 % en volume dans le monde au premier semestre, rapporte Allen & Overy dans son dernier baromètre sur le sujet. Les transactions de plus de 10 milliards d’euros ont reculé, pour leur part, de près de 50 % sur la période. A rebours de cette tendance, l’Europe s’est distinguée positivement : les opérations de croissance externe y ont augmenté de 37 % en valeur. Une croissance due à la conclusion de deals d’envergure proches d’être finalisés avant la crise sanitaire, comme le rachat de ThyssenKrupp par Advent pour 17,2 milliards de dollars (15,3 milliards d’euros) ou l’acquisition de Qiagen par Termho Fisher pour 11,5 milliards de dollars (10,2 milliards d’euros). Selon Allen & Overy, le deuxième semestre s’annonce incertain pour le marché mondial des fusions-acquisitions, alors que les craintes d’une aggravation de la pandémie, d’une détérioration de l’environnement économique et d’une montée des mesures protectionnistes demeurent très prégnantes.