Actualités

Start-up

L’incidence de la crise se fait durement sentir

Option Finance - 24 avril 2020

Le think tank français The Galion Project, qui fédère un certain nombre de start-up de la Tech, a récemment demandé à 150 de ses adhérents quel devrait être l’impact de la propagation du Covid-19 sur leur activité cette année. En moyenne, ceux-ci considèrent que la croissance de leur chiffre d’affaires sera divisée par deux sur l’exercice en cours, pour tomber à 50 %. Plus de la moitié du panel estime ne pas disposer d’un horizon de trésorerie de plus de douze mois, un cinquième allant même jusqu’à fixer ce dernier à six mois maximum. Signe que la gestion du cash est devenue un enjeu central pour les jeunes pousses, un tiers du panel projette de réduire ses coûts de plus de 30 %, même lorsque leur horizon de trésorerie dépasse les douze mois. Plus de 75 % des sondés affirment avoir eu recours au chômage partiel, une proportion qui s’établit même à 95 % pour les entités aux positions de trésorerie les plus tendues. Point positif, 85 % des adhérents du Galion Project interrogés envisagent une reprise d’activité en 2020. L’étude ne précise pas, toutefois, si cette reprise sera partielle ou complète.