Actualités

BCE

Mauvais signal pour la rentabilité des banques européennes

15 mars 2019 - optionfinance.fr

Le 7 mars dernier, la Banque centrale européenne (BCE) a procédé à deux annonces majeures, qui ont entraîné dans la foulée une correction des titres financiers des établissements bancaires. Pourtant, le lancement prévu en septembre prochain d’un troisième programme d’injection de liquidités (TLTRO) va permettre à ces derniers d’emprunter, entre fin 2019 et mars 2021, jusqu’à 1 740 milliards d’euros sur une durée de deux ans à des conditions de taux attractives. «Le fait que la BCE fournisse des ressources pour financer l’économie réelle est de nature à dynamiser l’activité économique, et par là même à soutenir la qualité de crédit des émetteurs souverains, des banques et des autres catégories d’emprunteurs en Europe», estiment les analystes de Moody’s dans une note.

Toutefois, cette bonne nouvelle est contrebalancée par la décision de l’institution monétaire de décaler le calendrier de sa première hausse de taux directeurs. Initialement attendue, selon les indications mêmes de la BCE, «après l’été 2019», celle-ci n’aura finalement pas lieu «avant la fin 2019» au plus tôt. De quoi assombrir les perspectives des banques. «Le maintien prolongé de taux bas va limiter un peu plus la capacité des banques à améliorer leurs résultats et leur rentabilité au moins cette année, alors même que la qualité des actifs détenus dans leurs livres tend à s’affaiblir graduellement» sous l’effet du ralentissement économique mondial.