Actualités

Cash management

Un arrêté précise les conditions de recours au cashback

08 février 2019 - optionfinance.fr

Depuis l’adoption de la loi 2018-700 du 3 août 2018, les commerçants peuvent fournir à un client qui règle un achat par carte bancaire, mais qui souhaite payer une somme supérieure, des espèces pour un montant correspondant à la différence. Dénommée «cashback», cette pratique permet aux entreprises vendant des biens auprès des particuliers de réduire, pour des raisons de sécurité, la quantité d’argent liquide détenue dans leurs caisses. Un arrêté publié début février vient de préciser les informations que les commerçants intéressés doivent mettre à la disposition du consommateur. Parmi elles figurent le montant minimal de l’opération de paiement d’achat dans le cadre de laquelle des espèces sont fournies, le montant maximal en numéraire pouvant être décaissé et l’indication du caractère gratuit ou payant du service.

à lire aussi