Actualités

Gouvernance

Une baisse relative des attaques activistes en Europe

16 novembre 2018

Au 30 septembre 2018, 112 entreprises basées en Europe ont fait l’objet d’attaques de la part de fonds activistes, contre 156 en 2017, selon la quatrième édition du rapport sur l’activisme actionnarial en Europe, réalisé par le cabinet Skadden en partenariat avec Activist Insight sur les campagnes menées au cours de l’année écoulée au Royaume-Uni, en France, en Italie et en Suisse. Dans l’Hexagone, seules quatre campagnes ont été recensées, contre neuf l’année dernière. Des résultats en baisse qu’il faut toutefois interpréter avec prudence pour Armand Grumberg, head of European M&A de Skadden : «Ce chiffre est à prendre avec précaution car, d’une part, il ne reflète qu’une partie des pays européens concernés par les attaques activistes et, surtout, d’autre part, un grand nombre de campagnes, pour le moment restées confidentielles, sont en cours.» De plus, les 7,7 milliards de dollars d’investissements activistes en Europe au cours du premier trimestre représentent le plus important début d’année depuis 2015 (15 milliards de dollars). «Le marché européen est devenu un marché très attractif pour les investisseurs activistes américains, qui appréhendent mieux aujourd’hui le cadre juridique européen et le contexte politique des différents pays», souligne Armand Grumberg. Le rapport note enfin que, cette année, les attaques sont moins liées à une opération spécifique de M&A menée par une entreprise qu’à sa stratégie.