Bourse

Sociétés

A suivre aujourd'hui... ALSTOM

AOF - 18 février 2020


(AOF) - C’est désormais officiel. Alstom a annoncé lundi soir la signature d’un protocole d’accord avec Bombardier et la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) pour l’acquisition de Bombardier Transport. Suite à cette opération, Alstom bénéficiera d’un carnet de commandes d’environ 75 milliards d’euros et d’un chiffre d’affaires d’environ 15,5 milliards d’euros. Le prix pour l’acquisition de 100% des actions de Bombardier Transport sera compris entre 5,8 et 6,2 milliards d’euros et sera payé pour partie en numéraire et pour partie en actions nouvellement émises par Alstom.

CDPQ s'est engagé à réinvestir environ 2 milliards d'euros dans Alstom, correspondant à 100% du produit net de cession de sa participation dans Bombardier Transport et à réaliser un investissement additionnel à hauteur de 0,7 milliard d'euros.

Selon les termes de l'acquisition, CDPQ (actuellement actionnaire de Bombardier Transport à hauteur d'environ 32,5%) deviendra le premier actionnaire d'Alstom avec environ 18% du capital.

Bouygues restera un actionnaire important d'Alstom, avec environ 10% du capital. Il a apporté son soutien à l'opération et s'est engagé à voter en faveur de l'ensemble des résolutions relatives à la transaction lors de l'AGE.

" Bombardier Transport apportera à Alstom une complémentarité géographique et industrielle sur des marchés en croissance, ainsi que des plateformes technologiques additionnelles ", a commenté Henri Poupart-Lafarge, le PDG d'Alstom.

" Des synergies concrètes et atteignables ont été identifiées et Alstom prévoit de générer 400 millions d'euros de synergies de coûts par an à partir de l'année 4 ou 5 ", a indiqué Alstom.

" Conséquence de l'efficacité accrue ainsi que du renforcement du profil opérationnel, l'opération devrait conduire à une relution à deux chiffres du bénéfice net par action (BNPA) pour les actionnaires d'Alstom à partir de l'année 2 post-réalisation de l'opération ", a précisé le groupe.

La transaction sera notamment soumise à l'autorisation des autorités de régulation et des autorités de la concurrence requises. La réalisation de l'opération est attendue pour le 1er semestre 2021.