Bourse

Sociétés

A suivre aujourd'hui... CAPGEMINI

AOF - 27 octobre 2020


(AOF) - C’est au tour d’un autre géant du CAC 40 de réaliser son point d’activité du troisième trimestre 2020. Ainsi, Capgemini a publié un chiffre d’affaires consolidé de 4, 008 milliards d’euros sur la période, en hausse de 15,6% à taux de change courants et de 18,4% à taux de change constants par rapport au même trimestre de l’année 2019. Sur une base organique, le recul du chiffre d’affaires est contenu à -3,6% sur un an, contre -7,7% au deuxième trimestre. Cette amélioration concerne l’ensemble des métiers et régions du groupe, explique l'entreprise de services du numérique.

Elle reflète également la demande qui accélère à nouveau dans les services liés au Digital et au Cloud qui, avec une croissance de plus de 10%, représentent plus de 60% de l'activité du groupe au troisième trimestre 2020.

" Ce trimestre, qui s'est révélé meilleur qu'anticipé, a été marqué par une nette amélioration de la performance par rapport au deuxième trimestre, visible sur l'ensemble de nos régions et de nos métiers ", s'est réjoui Aiman Ezzat, le directeur général de Capgemini.

" Nous anticipons donc que le quatrième trimestre confirme cette tendance favorable, avec une nouvelle amélioration qui devrait cependant s'avérer limitée compte tenu de l'évolution récente de la situation sanitaire ", a ajouté le dirigeant.

" Dans ce cadre-là, notre performance pour l'année 2020 devrait se situer au-dessus du milieu de la fourchette annoncée, tant en croissance qu'en marge opérationnelle, et nous restons confiants sur les perspectives d'amélioration pour 2021 ", a-t-il conclu.


A l'occasion de la publication des résultats du premier semestre 2020, Capgemini s'était fixé comme objectifs pour l'ensemble de l'année 2020 une croissance à taux de change constants comprise entre +12,5% et +14,0%, avec une contribution des acquisitions esti-mée à 17,0% ; une contraction de la marge opérationnelle comprise entre 0,6 et 0,9 point par rapport aux 12,3% atteints en 2019, qui témoigne de la nette amélioration de la résilience ; et une génération de free cash-flow organique supérieure à 900 millions d'euros.