Bourse

Sociétés

A suivre aujourd'hui... MEDIAN TECHNOLOGIES

AOF - 25 novembre 2020


(AOF) - Median Technologies a présenté les résultats d’une première étude rétrospective sur l’évaluation grâce à un biomarqueur non-invasif extrait des images IRM/ERM de la sévérité de fibrose hépatique chez des patients souffrant de stéatose hépatique non alcoolique (non-alcoholic steatohepatitis - NASH). Ils montrent que le biomarqueur non invasif de fibrose NASH obtenu via la plateforme iBiopsy pourrait permettre de discriminer une fibrose précoce d’une fibrose avancée. Ces résultats nécessitent toutefois une validation sur des cohortes indépendantes.

Les images IRM et ERM d'une cohorte de patients atteints de la NASH ayant une fibrose de stade F2 ou F3 selon la classification histologique du NASH CRN (F0-F4), ont été utilisées pour modéliser la relation entre les caractéristiques des images du foie et les stades histologiques précoces et avancés de fibrose hépatique. La performance du test iBiopsy appréciée par l'aire sous la courbe de ROC (AUROC) est de 0,90 avec une spécificité de 0,89 et une sensibilité de 0,86 pour le diagnostic de fibrose avancée (F3) basé sur l'élastographie par résonance magnétique.

Malgré ses excellentes performances, le coût élevé et l'accès restreint de l'élastographie par résonance magnétique, limitent son adoption clinique pour mesurer la fibrose hépatique. Dans ce contexte, les performances de iBiopsy ont également été mesurées sur des images d'IRM morphologique sans injection de produit de contraste. Aujourd'hui, en routine clinique, les mesures morphologiques réalisées sur l'IRM seule ne sont pas fiables et restent insuffisantes pour détecter des fibroses même importantes du foie.

Cependant, en appliquant les technologies d'IA de iBiopsy, la performance prédictive est encourageante avec une spécificité de 0,83 et une sensibilité de 0,72. Median s'attend à une amélioration de la précision de la mesure grâce à l'optimisation des algorithmes d'apprentissage.