Bourse

Sociétés

A suivre aujourd'hui... NOVACYT

AOF - 13 juillet 2020


(AOF) - Novacyt a réalisé au premier semestre 2020 un chiffre d'affaires en hausse de plus de 900% à 72,4 millions d'euros (63,3 millions de livres sterling), 91% des ventes ayant été enregistrés au deuxième trimestre. Au premier semestre 2020, le groupe anticipe un Ebitda de plus de 45 millions d'euros (41 millions de livres sterling). Cela fait suite au lancement réussi de l'un des premiers tests moléculaires au monde pour la Covid-19, que la société a rapidement développé et lancé en janvier 2020.

Au 30 juin 2020, le niveau de trésorerie du groupe s'élevait à 20 millions d'euros (18 millions de livres sterling) (au 31 décembre 2019, la trésorerie s'élevait à 1,8 million d'euros (1,6 million de livres sterling)).

Ce fort niveau de trésorerie inclut des investissements importants pour faire face à la demande de tests Covid-19 qui se poursuivra au second semestre. Ce montant est publié après remboursement intégral de la dette, Novacyt n'ayant plus de dette pour la première fois de son histoire.

Aux États-Unis, la société a signé un accord majeur pour la distribution de son test du Covid-19 avec un nouveau partenaire stratégique global.

Les États-Unis enregistrent une croissance significative des ventes de Novacyt et ce nouvel accord permet à la Société d'accélérer la pénétration de son test sur cet important marché. Cet accord de distribution se concentrera dans un premier temps sur les États-Unis, avec la possibilité de s'étendre à d'autres marchés.

Compte tenu de la visibilité issue des commandes, de l'extension des contrats et du lancement de nouveaux produits liés au Covid-19, le groupe anticipe que le chiffre d'affaires du second semestre sera supérieur à celui du premier semestre et que les marges seront au moins du même ordre.

En conséquence, le groupe devrait continuer à générer des flux de trésorerie importants au second semestre et revoit sa politique d'allocation de capital afin d'améliorer et d'accélérer la création de valeur à long terme grâce à sa stratégie à trois piliers : croissance organique, R&D et acquisitions.