Bourse

Sociétés

AIR FRANCE-KLM impacté par la facture carburant et les surcapacités au premier trimestre

AOF - 03 mai 2019


(AOF) - Air France KLM (-5,47% à 9,67 euros) pique du nez sur la place de Paris, après avoir creusé ses pertes au premier trimestre 2019. Le transporteur aérien est pénalisé par l’augmentation de sa facture carburant et le recul de sa recette unitaire, dans un contexte d’augmentation des capacités dans le secteur. Ainsi, le groupe a essuyé une perte nette de 320 millions d'euros sur les trois premiers mois de l’année, contre 269 millions d'euros, un an plus tôt. De ce fait, Air France-KLM déçoit les attentes du consensus qui s’établissaient à -302 millions d’euros.

La perte opérationnelle a suivi la même pente glissante, passant de -118 à -303 millions d'euros. Elle est également plus lourde que celle attendue par le marché (-287 millions d'euros).

Quant au chiffre d'affaires, il s'établit à 5,986 milliards d'euros au premier trimestre (+3,1% en publié, +2% en organique), ce qui se révèle en ligne avec les prévisions moyennes des analystes (5,947 milliards d'euros).

Globalement, les progrès sur les coûts unitaires sont plus que contrebalancés par les effets négatifs de la recette unitaire, du carburant et du change.

Dans le détail, la facture de carburant incluant les couvertures s'est élevée à 1,2 milliard d'euros, en augmentation de 140 millions d'euros.

De son côté, la recette unitaire à change constant diminue de 2,2%, avec un effet négatif de 115 millions sur le résultat d'exploitation.

" Comme nous l'avions anticipé, le transport aérien européen et le groupe Air France-KLM ont évolué dans un environnement de marché complexe au premier trimestre ", a commenté Benjamin Smith, le directeur général du groupe, ajoutant que " l'exercice a été marqué par une importante hausse des capacités pendant une période creuse conduisant à une pression sur la recette unitaire ".

" Dans ce contexte, le groupe a poursuivi ses efforts de réduction de ses coûts unitaires ", a poursuivi le dirigeant. Au premier trimestre, les coûts unitaires ont ainsi baissé de 0,4% à change, prix du carburant et charges de retraite constants.


En dépit de ces turbulences du premier trimestre, Air France-KLM a confirmé ses objectifs annuels. Le groupe aérien table sur une réduction des coûts unitaires (CSKO) entre -1% et 0% à change et carburant constants, une facture carburant en augmentation de 650 millions d'euros (à 5,6 milliards), ainsi qu'un plan d'investissement de 3,2 milliards d'euros.

En parallèle, Air France-KLM prévoit d'augmenter sélectivement les capacités du réseau passage de 2 à 3% par rapport à 2018, sachant que Transavia devrait continuer à croître au rythme soutenu de 9 à 11%.