Bourse

Sociétés

AIR FRANCE-KLM : le quatrième trimestre s’annonce difficile

AOF - 30 octobre 2020

(AOF) - Face à la multiplication des mesures visant à endiguer la pandémie de Covid-19 en Europe, et notamment du reconfinement opéré en France, Air France-KLM s’attend à un quatrième trimestre "difficile", avec des réservations à venir en forte baisse par rapport à l’année dernière. La compagnie aérienne franco-néerlandaise anticipe également une évolution négative des coefficients d'occupation, en particulier sur le réseau long courrier, et des effets négatifs sur le mix tarifaire en raison du retard de la reprise du trafic affaires.

Sur le plan financier, cela se traduira par un Ebitda nettement inférieur à celui du troisième trimestre. Après avoir passé la majeure partie de la séance dans le rouge, le titre a finalement redressé la barre pour enregistrer un gain de 1,01% à 2,81 euros.

Entre octobre et décembre 2020, Air France proposera moins de 35% des sièges par rapport au quatrième trimestre 2019 et KLM environ 45%.

Pour traverser l'orage, le groupe a décidé d'accélérer la mise en œuvre de mesures de réduction des coûts et de préservation de la trésorerie. A fin septembre, le groupe disposait de 12,4 milliards d'euros de liquidités ou de lignes de crédit.

Cet automne difficile qui s'annonce fait suite à un troisième trimestre déjà compliqué. " Après une reprise prometteuse pendant l'été, la fermeture progressive des frontières internationales dans la seconde moitié du mois d'août et la résurgence de la pandémie ont fortement pesé sur nos résultats ", a expliqué Benjamin Smith, le directeur général d'Air France-KLM.

Entre juillet et septembre 202O, le groupe a enregistré une perte nette de 1,665 milliard d'euros, dont une provision pour restructuration de 565 millions d'euros, contre un bénéfice de 362 millions l'an dernier à la même époque.

En parallèle, le résultat d'exploitation et l'Ebitda ressortent eux aussi dans le rouge, à -1,046 milliard (en baisse de 1,955 milliard d'euros sur un an) et -442 millions d'euros respectivement. Enfin, le chiffre d'affaires a plongé de 66,4% sur un an à 2,524 milliards d'euros.

Du côté des analystes, MainFirst a maintenu sa recommandation Vendre sur le titre Air France-KLM, assortie d'un objectif de cours de 0,50 euro, en raison des difficultés à venir pour le groupe.

Pour sa part, UBS a réitéré son opinion Neutre sur la valeur, avec un objectif de cours de 3,35 euros. Si les perspectives demeurent incertaines, le broker apprécie le fait que la restructuration s'accélère.