Bourse

Sociétés

AIRBUS a pour ambition est de ne pas consommer de trésorerie au second semestre

AOF - 30 juillet 2020


(AOF) - Airbus a essuyé au premier semestre une perte nette de 1,919 milliard d’euros contre un bénéfice net de 1,197 milliard d’euros, un an auparavant. L’EBIT ajusté du groupe aéronautique est négatif à hauteur de 1,307 milliard d’euros contre un bénéfice de 2,19 milliards au premier semestre 2019, reflétant essentiellement la baisse des livraisons d’avions commerciaux et de l’efficacité économique.

Des mesures ont été prises pour adapter la structure de coûts aux nouveaux niveaux de production. Les résultats se matérialiseront au gré de l'exécution de ce plan. De même, l'EBIT ajusté comprend une charge de -0,9 milliard d'euros liée au Covid-19.

Le chiffre d'affaires consolidé se contracte de 39% à 18,9 milliards d'euros, Airbus ayant livré un total de 196 avions commerciaux contre 389 avions, un an auparavant.

Le flux de trésorerie disponible avant fusions et acquisitions et financements-clients est négatif à hauteur de 12,4 milliards d'euros, dont -4,4 milliards d'euros au deuxième trimestre.

" L'impact de la pandémie de COVID-19 sur nos résultats est aujourd'hui bien visible au deuxième trimestre, avec moitié moins de livraisons d'avions commerciaux qu'un an plus tôt sur la même période ", a déclaré Guillaume Faury, Président exécutif (CEO) d'Airbus.

" Nous avons calibré l'activité de manière à faire face au nouveau contexte de marché sur le plan industriel, et la supply chain fonctionne désormais conformément à ce nouveau plan. Notre ambition est de ne pas consommer de trésorerie avant fusions et acquisitions et financements-clients au second semestre 2020.

La dette nette consolidée s'élève à -586 millions d'euros au 30 juin 2020 (trésorerie nette fin 2019 : 12,5 milliards d'euros), et la trésorerie brute à 17,5 milliards d'euros (fin 2019 : 22,7 milliards d'euros).

Les prévisions 2020 ont été annulées en mars. " L'impact du COVID-19 sur l'activité continue d'être évalué et, compte tenu de la visibilité limitée, en particulier sur la situation des livraisons, aucune prévision n'est avancée ", précise le groupe à propos de ses perspectives.