Bourse

Sociétés

AIRBUS : l’avenir du programme A380 de nouveau en question

AOF - 01 février 2019


(AOF) - L’existence du programme A380 serait-elle de nouveau menacée ? Selon Reuters et Bloomberg, la compagnie Emirates envisagerait de transformer certaines commandes d'Airbus A380 en commandes d'A350 du fait d’un blocage des négociations sur les moteurs avec Rolls-Royce. Si cette information se confirmait, l'existence du programme A380 serait en péril. En effet, Emirates est le client qui le maintient en vie. En février 2018, la compagnie basée à Dubaï avait confirmé une commande de 20 A380, à laquelle s'ajoutait une option portant sur 16 appareils supplémentaires.

Cette commande de 16 milliards de dollars était tombée à pic pour Airbus, qui avait envisagé l'arrêt du programme faute de commandes suffisantes.

En effet, l'A380, un très gros porteur capable d'accueillir 575 passagers, peinait à trouver son public. Ils sont en effet plus difficiles à remplir et plus gourmands en carburant. Avec un prix catalogue non négligeable : 445,6 millions de dollars.

Willie Walsh, le directeur général d'IAG, estime d'ailleurs qu'Airbus devrait baisser ce prix s'il voulait en vendre davantage.

In fine, Airbus passerait attentivement en revue différentes options pour fermer la ligne de production des A380, selon Reuters, même si aucune décision n'aurait encore été prise.

Face à ces informations, Airbus s'est fendu d'une réponse laconique : le groupe " confirme être en discussions avec Emirates Airlines en lien avec le contrat A380 ", mais ajoute que " les détails des discussions commerciales avec des clients restent confidentiels".

Pour le moment, les investisseurs ne se formalisent pas trop de ces incertitudes : le titre Airbus a progressé de 0,9% à 101,12 euros sur la place de Paris.