Bourse

Sociétés

AIRBUS : les départs volontaires suffiront-ils?

AOF - 14 septembre 2020


(AOF) - Le nombre de départs volontaires programmé chez Airbus (+3,63% à 71,32 euros) pour faire face à la crise du Covid-19 serait-il insuffisant ? C’est ce que laisserait entendre un message interne de Guillaume Faury et rapporté par Reuters. « Malheureusement, la reprise du trafic aérien pendant l'été n'a pas été à la hauteur des attentes du secteur aéronautique. Nous devons donc nous préparer à une crise probablement plus profonde et plus longue que ne le laissaient supposer les précédents scénarios », aurait expliqué le patron d’Airbus, selon les propos rapportés par le média.

" Il me semble peu probable que les départs volontaires suffiront " , aurait ajouté le dirigeant.

Contacté par AOF, Airbus a répondu qu'il ne faisait pas de commentaires sur ses communications internes en règle générale.

Ceci étant, une porte-parole du groupe confirme qu'a été publiée une lettre de son PDG à tous les employés d'Airbus vendredi dernier pour faire le point sur ses activités.

" Cette lettre s'inscrit dans le cadre du dialogue permanent entre la direction générale et les employés d'Airbus, qui est crucial en ces temps difficiles pour assurer la transparence et partager les informations avec son personnel à travers le monde ", a ajouté la porte-parole.

Avant de conclure : " Ce n'est pas la première fois et ce ne sera pas la dernière ".

Début juillet, Airbus avait officialisé son intention de mener un vaste plan de restructuration portant sur près de 15 000 postes, soit un peu plus de 11% de ses effectifs totaux. L'avionneur espérait alors s'appuyer en priorité sur les départs volontaires, les mesures de retraite anticipée, ainsi que le chômage partiel de longue durée pour les activités qui s'y prêtent.

A l'époque déjà, Jefferies pensait que cette réduction n'était peut-être pas assez importante pour protéger au mieux l'Ebit et le free cash flow à court terme, même si il estimait qu'elle porterait ses fruits à moyen terme.