Bourse

Sociétés

AIRBUS pénalisé par une dégradation de Morgan Stanley

AOF - 09 septembre 2020

(AOF) - Airbus (-1,96% à 69,39 euros) était à la peine sur la place de Paris, où il a accusé le plus lourd repli du CAC 40. Le géant aéronautique a été pénalisé par une note défavorable d’analyste. En effet, Morgan Stanley a dégradé sa recommandation de Surpondérer à Pondérer en ligne sur le titre, tout en abaissant son objectif de cours de 90 à 73 euros. Si le broker considère toujours le géant européen comme l’un des gagnants à long terme du marché aéronautique, il se montre plus pessimiste sur l’évolution des livraisons dans les années à venir, notamment 2021, en raison de l’impact de la crise du Covid.

Cette réalité n'est pas reflétée par le consensus, selon l'expert, qui a réduit de 750 appareils ses prévisions de livraisons en cumulé sur la période 2020-2025.

De ce fait, Morgan Stanley pense que le redressement des bénéfices prendra plus de temps que prévu.

Ceci étant, le bureau d'études précise que la découverte rapide d'un vaccin contre le Covid-19 et sa large distribution pourrait changer la donne pour Airbus.

Cette note d'analyste n'est pas la seule actualité du jour pour Airbus. L'avionneur a également réalisé son bilan commercial du mois d'août 2020. Sur la période, Airbus a livré 39 avions, soit 8 de moins qu'en juillet 2020 et 3 de moins qu'en août 2019.

" Si le mois d'août est traditionnellement calme compte tenu des fermetures d'usines, il démontre que l'alignement entre la production et les livraisons est sur le point d'être réalisé conformément à l'objectif de la société ", a commenté Oddo BHF.

" Nous considérons que cette adéquation sera totalement achevée en septembre, ce qui permettra par la suite de réduire le stock d'avions qui sont actuellement sur le tarmac (environ 150 à fin juillet) ", a-t-il ajouté.

De son côté, Jefferies a jugé les livraisons du mois d'août 2020 " encourageantes ".