Bourse

Sociétés

AIRBUS : toujours en perte au troisième trimestre, mais la trésorerie est positive

AOF - 29 octobre 2020


(AOF) - Face à la multiplication des mesures de reconfinement en Europe, l’ambiance n’est pas des plus joyeuses sur la place de Paris. Ces restrictions jettent notamment un nouveau voile sur les perspectives de reprise du secteur aérien et donc sur les commandes d’avions que les compagnies aériennes seront susceptibles de passer. C’est dans ce contexte que l’action Airbus s’est montrée très volatile : ouvrant dans le vert, elle s’est ensuite enfoncée dans le rouge durant la matinée, avant de tenter un rebond en milieu d’après-midi.

A la clôture, le titre a perdu 0,44% à 61,50 euros, notamment aidé par deux nouvelles encourageantes.

D'une part, le géant européen a réussi à dégager un flux de trésorerie (avant fusions et acquisitions et financements clients) positif lors du troisième trimestre 2020. Il s'inscrit ainsi à 600 millions d'euros, grâce à la hausse des livraisons par rapport au trimestre précédent et aux efforts de sauvegarde de trésorerie.

D'autre part, Airbus a dit viser au moins l'équilibre pour ce même indicateur de flux de trésorerie lors du quatrième trimestre.

Ces annonces ont été réalisées à l'occasion de la publication des résultats du troisième trimestre 2020 du géant aéronautique. Des comptes toujours marqués par la crise du Coronavirus, mais également par une charge de 1, 2 milliard d'euros liée au plan de restructuration en cours (15 000 postes seront supprimés d'ici l'été 2021).

Dans le détail, Airbus a enregistré une perte nette de 767 millions d'euros entre juillet et septembre 2020, contre un bénéfice net de 989 millions d'euros, un an plus tôt.

Pour sa part, l'Ebit ajusté, qui sert de référence au constructeur aéronautique, a baissé de 49% à 820 millions d'euros. Enfin, le chiffre d'affaires a chuté de 27% à 11,21 milliards d'euros.


Alors que les prévisions 2020 ont été annulées en mars dernier, Airbus ne peut toujours en fournir de nouvelles concernant les livraisons d'avions commerciaux ou l'Ebit, compte tenu de l'impact persistant du Covid-19 sur l'activité et des risques associés.

En réaction à cette publication, UBS et Jefferies ont maintenu leur confiance à Airbus en réitérant leur recommandation d'Achat sur la valeur, avec des objectifs de cours respectifs de 103 euros et 80 euros.