Bourse

Sociétés

AKKA s'attend à une amélioration progressive au second semestre

AOF - 10 septembre 2020


(AOF) - Akka Technologies a dominé le SBF 120 de la tête et des épaules ce jeudi, progressant de près de 11% à 19,30 euros. Le groupe d'ingénierie et de conseil en technologies a en effet soulagé les investisseurs en affirmant que la reprise graduelle de son activité devrait se poursuive au second semestre. Akka s'attend également à ce que son résultat opérationnel d'activité soit positif sur l'année 2020 malgré la crise, grâce notamment à la dynamique positive avec ses clients de taille moyenne et aux mesures mises en œuvre dès le premier semestre.

"Alors que les tendances observées depuis la fin du confinement se confirment, Akka est désormais en bonne position pour être rentable dès le second semestre et pour l'année pleine 2020, en continuant à mettre l'accent sur les besoins des clients et la mise en œuvre de Fit-2 Clear Now", a ainsi commenté le PDG d'Akka, Mauro Ricci. "La transformation du groupe se poursuit pour préparer le prochain cycle, émerger avec un très fort levier opérationnel une fois la crise passée."

En attendant, Akka a publié un chiffre d'affaires au premier semestre 2020 de 778 millions d'euros, en repli de 20,3%, pénalisé naturellement par les effets du covid-19 sur la demande et par les mesures de confinement à travers le monde à partir de mars. 

Les secteurs de l'automobile et de l'aéronautique ont été les plus touchés et on enregistré une baisse d'activité de 26% et 13% respectivement, partiellement compensé par la demande dans les secteurs de la défense et du ferroviaire.

Au final, Akka a accusé une perte nette part du groupe de 57,4 millions d'euros, contre un bénéfice de 26,3 millions l'an dernier à la même époque. La perte opérationnelle des activités ordinaires, elle, s'est établie à 12,6 millions, contre plus de 60 millions il y a un an, en raison de la mauvaise performance des unités opérationnelles France et Allemagne.

L'Amérique du Nord a enregistré un résultat opérationnel d'activités ordinaires positif, avec une marge de 1,5% alors que l'International a affiché une marge de 9,1%.

La dette nette est ressortie à 438,9 millions d'euros à fin juin, Akka anticipant que celle-ci sera stable au 31 décembre. Le groupe affirme travailler sur un nombre limité d'options concrètes afin de respecter ses engagements financiers de fin d'année. En incluant la facilité de crédit renouvelable non utilisé, sa capacité de financement dépasse les 622 millions.