Bourse

Sociétés

ALSTOM : de nouveaux doutes sur le rapprochement avec Siemens Mobility

AOF - 21 janvier 2019


(AOF) - La fusion entre le français Alstom et l’allemand Siemens Mobility est-elle en train de dérailler ? Selon Reuters, Bruxelles bloquerait la fusion en raison du manque de concurrence qu’induirait l’opération. La nouvelle a fait débuter le titre Alstom dans le rouge sur la place de Paris, avant que ce dernier n’opère un spectaculaire redressement, grâce aux soutiens des gouvernements français et allemand. Désormais, le titre du constructeur ferroviaire français s’est adjugé 2,18 % à 35,20 euros.

 

 

Ce matin, c'est le gouvernement français, via Bruno Le Maire, qui s'est fait l'avocat le plus éloquent concernant la fusion avec Siemens Mobility. L'opération doit permettre l'émergence d'un géant européen capable de défier les autres poids lourds du secteur : le chinois CRRC et le canadien Bombardier.

" Je persiste et je signe. Refuser la fusion entre Alstom et Siemens serait une erreur économique et une faute politique ", a (de nouveau) martelé le ministre français de l'Economie.

" On ne peut pas prendre de décision industrielle au XXIe siècle sur la base de règles de la concurrence qui ont été définies au XXe siècle ", a ajouté Bruno Le Maire.

Le ministre a d'ailleurs plaidé le dossier ce lundi auprès de la commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager. A la mi-décembre, cette dernière avait fait part de son inquiétude quant à l'impact d'un tel rapprochement sur les trains à grande vitesse en Europe. A l'issue de cette rencontre, aucun progrès décisif ne semble toutefois avoir été réalisé.


La semaine dernière, Alstom avait jugé les remèdes proposés pour amadouer la Commission européenne " appropriés et adéquats ". Ils portent principalement sur des cessions des activités de signalisation ainsi que des produits de matériels roulants et représentent environ 4% du chiffre d'affaires de l'entité combinée.

" Toutefois, il n'y a pas de certitude que le contenu de cette proposition sera suffisant pour répondre aux préoccupations de la Commission ", avait précisé Alstom.

De son côté, Citi a réitéré aujourd'hui son opinion Neutre sur le titre Alstom. Selon l'analyste, le cours actuel de l'action implique une probabilité de moins de 10% que l'opération se réalise.

Quoiqu'il en soit, une décision de la Commission est attendue d'ici le 18 février prochain.