Bourse

Société

Amundi : résultats supérieurs aux attentes grâce aux commissions de surperformance

AOF - 12 février 2020

Si le numéro un de la gestion d’actifs a présenté des résultats meilleurs que prévu au quatrième trimestre, certains indicateurs clés n’ont pas été à la hauteur des attentes. Le résultat net part du groupe a progressé de 36,5% à 262 millions d’euros et le résultat brut d’exploitation ajusté a augmenté de 21,4% à 357 millions d’euros.

Ce dernier a dépassé les attentes grâce à 85 millions d'euros de commissions de surperformance, là où le marché anticipait seulement 34 millions d'euros. Elles sont historiquement volatiles et donc difficilement prévisibles par les analystes.

En revanche, les commissions nettes de gestion, qui représentent l'essentiel des revenus du groupe, sont ressorties 3% sous les attentes. Elles n'ont progressé que de 0,9% à 623 millions d'euros. UBS explique cette déception par un recul de la marge du segment Retail au second semestre, qui est la plus élevée du groupe. Elle a représenté 43,9% des encours en 2019 contre 44,8% en 2018.

Au total, les revenus trimestriels d'Amundi ont augmenté de 16,5% à 701 millions d'euros.

Sur les trois derniers mois de l'année, le gérant a enregistré une collecte nette record de 76,8 milliards d'euros. Elle inclut le gain d'un nouveau mandat institutionnel (fonds de pension) pour 59,6 milliards d'euros dans sa joint-venture indienne.

Le segment Retail affiche une collecte de 3,2 milliards d'euros et le segment Institutionnel une collecte de 1,7 milliard d'euros. Si la première est conforme aux attentes, la deuxième est plus faible que prévu et constitue la deuxième source de déception de cette publication. Le consensus s'élevait à 5 milliards d'euros.

Le premier gestionnaire d'actifs européen a fini l'année avec 1 653 milliards d'euros d'encours, en hausse de 16% sur un an. La collecte annuelle s'est élevée à 107,7 milliards d'euros, soit le niveau le plus élevé de son histoire. Il a aussi bénéficié d'effets de marché et de change favorables à hauteur de 121 milliards d'euros.

Fort de résultats annuels en hausse, le Conseil d'administration a décidé de proposer à l'Assemblée générale un dividende de 3,10 euros par action, en croissance de 6,9%. Il correspond à un taux de distribution de 65% du résultat net part du groupe.