Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - De nouvelles incertitudes sur le commerce, en attendant Fed et BCE

AOF - 10 décembre 2019


(AOF) - Un mardi agité pour les bourses européennes, qui achèvent finalement cette journée en ordre dispersé. Le CAC 40 a ainsi gagné 0,18% à 5 848,03 points, pendant que l'EuroStoxx 50 perdait 0,11% à 3 667,96 points. Les indices ont été pénalisés par de nouvelles incertitudes autours des négociations commerciales Chines-Etats-Unis, alors que de nouvelles taxes sur les produits chinois sont prévues en fin de semaine. Les marchés attendent également les réunions de la Fed ce mercredi et de la BCE ce jeudi concernant la politique monétaire.

En Allemagne, Deutsche Bank (-0,84% à 6,492 euros) sousperforme l'indice Dax 30, la banque allemande ayant indiqué aujourd'hui que les progrès enregistrés dans sa transformation étaient conformes, voire plus rapides que prévu. Elle a réaffirmé les principaux objectifs du plan stratégique, dont ceux concernant les coûts. Ajustés des charges liées à la transformation et de l'impact du transfert de Global Prime Finance à BNP Paribas, ils devraient s'établir à 21,5 milliards d'euros en 2019, avec un objectif de 19,5 milliards d'euros en 2020 et de 17 milliards d'euros en 2022.

Plus forte hausse du CAC 40 aujourd'hui, le titre Sanofi gagne 5,86% à 85,82 euros. La présentation stratégique de Paul Hudson, à la tête de Sanofi depuis septembre, était très attendue ce matin par le marché. Le dirigeant britannique a relevé le défi. Sous sa houlette, le groupe pharmaceutique sera plus recentré, plus économe, plus rentable et plus dynamique. Un message reçu cinq sur cinq par les investisseurs, qui propulsent le titre de la "Big Pharma" en tête de l'indice parisien. Les objectifs financiers fixés sont ambitieux. La société entend porter sa marge opérationnelle de 25,8 à 30% en 2022 avant de dépasser les 32% en 2025.

En revanche, Valeo est une des plus grosses chutes à Paris ce mardi, avec un recul de 7,41% à 33,01 euros. A la veille de sa journée Investisseurs, Valeo a présenté ses objectifs financiers à horizon 2022. Ainsi, sur la période 2020-2022, l'équipementier automobile vise une croissance organique de son chiffre d'affaires de 5 points environ au-delà de celle de la production automobile mondiale. Le groupe entend, en outre, bénéficier de sa croissance organique et de l'optimisation de ses coûts de recherche et développement et de ses investissements grâce à l'exploitation de ses plateformes technologiques.


Les chiffres macroéconomiques du jour

L'indice ZEW, mesurant le sentiment des investisseurs allemands sur les perspectives économiques, s'est établi à 10,7 pour le mois de décembre, dépassant à la fois le consensus de 0,3 et le précédent chiffre de -2,1 du mois de novembre.

Aux Etats-Unis, la productivité a reculé de 0,2% au troisième trimestre. Les économistes tablaient sur une baisse de 0,1% après -0,3% au deuxième trimestre. Le coût unitaire du travail a progressé de 2,5% contre un consensus de +3,4% après +3,6% au deuxième trimestre.

Vers 17h50, l'euro gagnait 0,2% face au dollar à 1,1090.