Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Début de semaine dans le rouge, les investisseurs sur leur garde

AOF - 28 janvier 2019


(AOF) - Les marchés européens ont clôturé dans le rouge, ne profitant pas de la fin du « shutdown » aux Etats-Unis. Les investisseurs ont privilégié la prudence, alors que s’ouvre une semaine particulièrement chargée, tant au niveau des résultats d’entreprises (LVMH, Apple, Facebook, Nokia...) que des grands thèmes de ce début d’année : poursuite des négociations sur le Brexit (demain), décision de la Fed (mercredi), discussions commerciales sino-américaines (à partir de mercredi). Au son de la cloche, le CAC 40 a cédé 0,76% à 4 888, 58 points et l’EuroStoxx50 a perdu 0,82% à 3 137,27 points.

Après de vastes spéculations dans les médias, Tesco (-1,29% à 222 pence) annonce lancer un plan de restructuration, qui pourrait entrainer 9 000 suppressions de postes, afin de s'adapter à l'environnement concurrentiel, mais aussi aux comportements des clients. Le distributeur britannique annonce la fermeture de comptoirs de viande et de poisson dans environ 90 magasins, et ajuster les amplitudes pour les 700 autres. Le groupe annonce également la fermeture de comptoirs de viande et de poisson dans environ 90 magasins, et ajuster les amplitudes pour les 700 autres.

A Paris, Kering (-0,69% à 418,30 euros) était mal orienté. Le géant français du luxe est menacé par un redressement fiscal d’environ 1,4 milliard d’euros en Italie. Selon un premier audit rendu par les autorités fiscales italiennes, le groupe de François-Henri Pinault aurait déclaré en Suisse des activités menées en Italie, via sa filiale Luxury Goods International (LGI), pour bénéficier d’une fiscalité plus favorable. Le rapport d'audit doit désormais être examiné par le fisc italien qui prendra sa décision finale.

La négociation de la dernière chance. Le français Alstom (-3,57% à 35,07 euros) et l'allemand Siemens Mobility ont proposé de nouvelles concessions à Bruxelles afin de pouvoir concrétiser leur mariage. Une tentative de dernière minute qui pourrait bien intervenir trop tard. Ce matin, les deux groupes expliquent avoir modifié les remèdes (ou cessions) précédemment proposés aux autorités européennes afin d'apaiser leurs inquiétudes quant au manque de concurrence qui découlerait de l'opération. Alstom et Siemens se sont toutefois montrés peu explicites.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En France, les mises en chantier et les permis de construire ont reculé en 2018, montrent des statistiques dévoilées aujourd'hui par le gouvernement. Ainsi, les permis de construire ont atteint 460 500 unités l'an dernier, soit une baisse de 7,1% par rapport à 2017. De leur côté, les nouvelles constructions se sont élevées à 398 100 unités, en repli de 7% sur un an.

Vers 17h40, l'euro cote 1,1441 dollar, en hausse de 0,62%.