Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Donald Trump rompt la trêve commerciale, le CAC 40 chute

AOF - 02 août 2019


(AOF) - Les marchés actions européens ont clôturé en nette baisse alors que Donald Trump a mis un terme à la trêve commerciale avec la Chine. En effet, le président américain veut instaurer des tarifs douaniers de 10% sur 300 milliards de dollars d'importations chinoises à partir du 1er septembre. Cette annonce, qui a pris au dépourvu les investisseurs, pourrait bien entraîner de nouvelles représailles de la Chine. Dans ce contexte, le CAC 40 a perdu 3,57% à 5 359 pts, sa plus forte baisse en une séance depuis juin 2016, et l’EuroStoxx50 a reculé de 3,02% à 3 384,54 pts.

En Europe, Telecom Italia (-2,28% à 0,501 euro) a dévoilé les résultats de son deuxième trimestre 2019. Sur la période, l’opérateur italien, dont le principal actionnaire est le français Vivendi, a dégagé un Ebitda en repli de 2,6% à 1,9 milliard d’euros, toutefois conforme aux attentes. Quant au chiffre d’affaires, il a reculé de 0,4% à 4,52 milliards d’euros, légèrement en deçà des attentes de 4,55 milliards d’euros. Sur les six premiers mois de l’année, ce dernier s'est contracté de 4,4 % à 8,99 milliards d'euros. 


A Paris, Vicat (-2,84% à 39,35 euros) a publié son point d'activité du premier semestre 2019 hier soir. Ainsi, le cimentier a dégagé sur la période un résultat net part du groupe en repli de 20,7% à 46 millions d'euros. L'Ebitda ressort à 228 millions, en progression de 1,7% en base publiée et en baisse de 1,8% à périmètre et taux de change constants. Pour sa part, le chiffre d'affaires atteint 1,34 milliard d'euros, en hausse de 4,6 en base publiée et en repli de 0,6% à périmètre et taux de change constants.

Après BNP Paribas, Société Générale et Natixis, c'est désormais au tour de Credit Agricole (-4,28% à 10,40 euros) de dévoiler ses résultats du deuxième trimestre 2019. Ainsi, Credit Agricole SA (CASA), le véhicule coté du groupe Crédit Agricole, a réalisé sur la période un bénéfice net (part du groupe) de 1,222 milliard d'euros (-14,9% sur un an), marqué par des reprises nettes en coût du risque en BFI. Le bénéfice brut d'exploitation s'inscrit à 2,111 milliards d'euros (+3,8%). De son côté, le produit net bancaire s'établit à 5,149 milliards d'euros, en léger repli de 0,4% par rapport au deuxième trimestre 2018.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En juin 2019 par rapport à mai 2019, les prix à la production industrielle ont baissé de 0,6% dans la zone euro (ZE19), selon les estimations publiées par Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne. Les prix avait baissé de 0,1% le mois précédent. En juin 2019 par rapport à juin 2018, les prix à la production industrielle a augmenté de 2,6% dans la zone euro.

En juin 2019 par rapport à mai 2019, le volume des ventes du commerce de détail, corrigé des variations saisonnières, a augmenté de 1,1% dans la zone euro, selon les estimations publiées par Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne. Le consensus Reuters tablait sur +0,2 % après un repli de 0,6% en mai. En juin 2019 par rapport à juin 2018, l'indice des ventes a augmenté de 2,6% dans la zone euro.

Aux Etats-Unis seront dévoilés à 14h30 l'évolution de l'emploi de juillet, la balance commerciale de juin. Suivront, à 16h, les commandes à l'industrie de juin et l'indice de confiance du consommateur de l'Université du Michigan pour le mois de juillet (définitif).

Aux Etats-Unis, l'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan est ressorti à 98,4 au mois de juillet en version définitive. Le consensus tablait sur 98,6 après 98,2 le mois précédent.

Aux Etats-Unis, les commandes à l'industrie ont augmenté de 0,6% en juin Les économistes tablaient sur une hausse de 0,8% après une baisse de 1,3% en mai (chiffre révisé de -0,7%).

Vers 17h30, l'euro gagne 0,23% à 1,1108 dollar.