Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - En ordre dispersé

AOF - 29 octobre 2019


(AOF) - Les principaux marchés actions européens ont clôturé en ordre dispersé. Les investisseurs ont donc repris leur souffle en l'absence d'indicateur économique majeur et d'avancées concrètes dans la guerre commerciale. Ils attendent avec intérêt la décision de la Fed sur les taux. Si le consensus table sur une nouvelle baisse de 25 points de base des taux de la banque centrale (pour les ramener à une fourchette comprise entre 1,5% et 1,75%), le marché s'interroge sur la suite. Le CAC 40 a gagné 0,17% à 5 740,1 points, soit son nouveau plus haut annuel en clôture. L'Euro Stoxx 50 a cédé 0,16%.

BP a abandonné 4,17% à 490,65 pence, soit la plus mauvaise performance du Footsie. La compagnie pétrolière britannique a, certes, dévoilé des résultats trimestriels dégradés liés à la faiblesse des cours du pétrole, mais plutôt moins que prévu. En réalité, cette publication tombe dans un climat difficile pour le secteur pétrolier. Le baril de Brent cède en effet 1,2% à 60,8 dollars dans l'attente d'avancées sur le front de la guerre commerciale et de la publication des chiffres hebdomadaires des stocks de pétrole brut américain.

A Paris, Orange a reculé de 2,58% à 14,17 euros et accusé la plus forte baisse du CAC 40 dans le sillage d’un troisième trimestre décevant. L’opérateur télécoms a dégagé un résultat d'exploitation ("Ebitda after leases" : EbitdaaL) en hausse de 0,2% à base comparable à 3,61 milliards d’euros. Pour sa part, le chiffre d’affaires a progressé de 0,8% à base comparable pour atteindre 10,577 milliards d'euros. Une hausse tirée par la demande en Afrique et au Moyen-Orient (+6,3%), qui a permis de compenser le repli de ses deux marchés principaux en Europe : la France et l’Espagne.

SMCP (Sandro, Maje, Claudie Pierlot) a bondi de plus de 12% à 12,7 euros après avoir confirmé ses objectifs annuels dans le sillage de la publication d'un chiffre d'affaires trimestriel solide. Au troisième trimestre 2019, le chiffre d'affaires s'est établi à 274,5 millions d'euros, en hausse de 9% à taux de change et périmètre constants. La croissance du chiffre d'affaires en données publiées a atteint 10,8%, intégrant la contribution de la marque De Fursac sur une période d'un mois (+0,7%). Les ventes du groupe de mode spécialisé dans le "luxe accessible" ont été soutenues par l'international et la poursuite de l'expansion du réseau de magasins, en ligne avec les objectifs.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En France, la confiance des ménages dans la situation économique est stable en octobre, après neuf mois de hausse. À 104, l’indicateur qui la synthétise demeure au-dessus de sa moyenne de longue période (100).

Les promesses de vente immobilières pour le mois de septembre ont augmenté de 1,5% aux Etats-Unis, à comparer avec +1,4% en août et un consensus de +0,9%.

L'indice de confiance du consommateur du Conference Board pour le mois d'octobre est ressorti à 125,9 contre 125,1 en septembre et un consensus de 128.

L'indice S&P Case-Shiller des prix immobiliers dans les 20 plus grandes agglomérations américaines a progressé de 2% en rythme annuel en août, ressortant sous le consensus s'élevant à +2,1%.

La réunion du FOMC de la Réserve fédérale débute cet après-midi.

Vers 17h45, l'euro gagne 0,12% à 1,1112 dollar.