Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Fin de semaine dans le rouge, le pétrole et la Fed ont pesé

AOF - 09 novembre 2018


(AOF) - Les marchés actions européens ont clôturé sur une note maussade ce vendredi, alors que la Fed devrait poursuivre sa politique de resserrement monétaire. Ainsi, l’indice CAC 40 a cédé 0,48% à 5 106,75 points et l’EuroStoxx50 a reculé de 0,25% à 3 229,49 points. Si la Fed a opté pour un statu quo, la probabilité d’une 4ème hausse des taux en décembre est toutefois renforcée. Les inquiétudes renouvelées concernant la santé de l’économie chinoise et le repli marqué du pétrole ont également pesé. Côté valeurs, Nexans et Rubis sont les grands perdants du jour.

En Europe, Allianz (+2,51% 191,72 euros) a indiqué qu'il devrait atteindre le haut de sa fourchette d'objectifs 2018. Cette précision a été apportée par le Directeur financier de l'assureur allemand, Giulio Terzariol, rapporte Reuters. Celui-ci juge " hautement probable ", ce scénario. Cette année, l'assureur cible un bénéfice opérationnel de 11,1 milliards d'euros, à plus ou moins 500 millions d'euros.


A Paris, Nexans a chuté lourdement de 14,85% à 22,82 euros après avoir de nouveau réduit son objectif d'Ebitda pour 2018, dans un contexte de prix élévé des matières premières. Le spécialiste du câble a par ailleurs modifié son plan stratégique "Paced for growth" présenté en décembre dernier dans le sillage d'une revue stratégique de l'ensemble de ses divisons. Celui-ci lui permettra de changer son modèle de création de valeurs, alors que Nexans perd plus de 54% depuis le début de l'année.

Edenred (+2,66% à 34,30 euros) a profité de l'acquisition de CSI, l'un des principaux fournisseurs de solutions de paiement d'entreprise en Amérique du Nord, pour 600 millions de dollars US. "Cette acquisition permet au groupe d'accéder au marché nord-américain des paiements d'entreprise, vaste et en pleine croissance", explique Kepler Cheuvreux.

Les chiffres macroéconomiques du jour


En France, la production industrielle a reculé de 1,8% en septembre après avoir progressé de 0,2% en août, a annoncé l’Insee. Elle était attendue en repli de 0,3% par le consensus Reuters. La production a aussi diminué nettement dans l’industrie manufacturière (hors énergie) : -2,1%. L’activité dans l’industrie a été pénalisée par la chute de la production dans les matériels de transport (−3,8% en septembre après −3,1% en août) et les biens d’équipement (−3,5% après +1,1%).


Aux Etats-Unis, les stocks des grossistes ont augmenté de 0,4% en septembre, ressortant ainsi au-dessus du consensus de 0,3%. Ils avaient progressé de 0,9% en août.

De plus, l'indice préliminaire de confiance du consommateur publié par l'Université du Michigan est ressorti à 98,3 pour le mois de novembre. Le consensus le donnait à 98. En octobre, l'indice de confiance du consommateur avait atteint 98,6.

Enfin, les prix à la production ont augmenté de 0,6% en octobre aux Etats-Unis, au dessus des attentes de 0,2%. Ils avaient augmenté de 0,2% en septembre. Hors les éléments volatils que sont l’énergie et l’alimentation, ils ont augmenté de 0,5%, ce qui est également supérieur aux attentes de 0,2%.

Vers 17h45, l'euro cote 1,1327 dollar en repli de 0,33%.