Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Hausse symbolique pour le CAC 40 grâce à TOTAL

AOF - 04 mars 2021


(AOF) - Les marchés européens ont fini en légère baisse, le CAC 40 évitant cette sanction grâce à la progression de Total. Le groupe pétrolier a bénéficié de la hausse de 4% du pétrole consécutive à la décision de l'Arabie saoudite de maintenir un mois de plus la réduction de sa production de 1 million de barils par jour. Les inquiétudes à propos des taux d'intérêt long terme ont continué de peser sur les valeurs technologiques. L'indice CAC 40 a clôturé sur un gain symbolique de 0,01% à 5 830,65 points et l'EuroStoxx50 a perdu 0,22% à 3 704,22 points.

La publication des résultats 2020 se poursuit pour les compagnies aériennes, illustrant à chaque fois le choc majeur qu’a représenté la crise du Covid-19. L’an dernier, Lufthansa (-2,97 % à 12,405 euros) a essuyé une perte nette record de 6,7 milliards d’euros, contre un bénéfice net de 1,2 milliard d’euros en 2019. La paralysie du trafic aérien s’est également traduit par un Ebit ajusté de -5,5 milliards d’euros (contre +2 milliards en 2019) et une chute de 63 % du chiffre d'affaires à 13,6 milliards d'euros. Au total, seulement 36,4 millions de passagers ont été transportés.

A Paris, Vivendi a terminé à la dernière place de l'indice CAC 40, cédant 4,21% à 28,02 euros. Le géant des médias a toutefois failli à donner des perspectives pour l'exercice 2021 en raison du manque de visibilité et de la difficulté d'évaluer les futurs impacts de la crise sanitaires sur ses résultats. "Les métiers liés à la publicité et au spectacle vivant risquent d'être plus impactés que les autres", a ainsi prévu Vivendi. La distribution de 60% d'UMG suscite aussi des interrogations au niveau fiscal.

Maisons Du Monde a bondi de 7,88% aujourd'hui au SBF 120, à 17,26 euros par action, et s'est hissé en tête de l'indice après l'annonce de la montée au capital de Majorelle Investments. La holding du milliardaire tchèque Daniel Kretinsky et de l'homme d'affaires Gabriel Naouri, le fils du patron de Casino, a révélé ce matin avoir doubler sa participation dans le capital du distributeur d'ameublement pour la porter à 10%.

Les chiffres macroéconomiques du jour


En janvier 2021, le taux de chômage corrigé des variations saisonnières de la zone euro était de 8,1%, inchangé par rapport à décembre 2020 et en hausse par rapport à 7,4% en janvier 2020, a annoncé Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne. Le taux de chômage de l'UE était de 7,3% en janvier 2021, également inchangé par rapport à décembre 2020 et en hausse par rapport à 6,6% en janvier 2020.

En janvier 2021, le volume des ventes du commerce de détail corrigé des variations saisonnières a diminué de 5,9% dans la zone euro et de 5,1% dans l’UE, par rapport à décembre 2020, selon les estimations d'Eurostat, l’office statistique de l'Union européenne. Elles étaient attendues en repli de seulement 1,1% en zone euro, selon le consensus Reuters.

Aux Etats-Unis, les investisseurs prendront connaissance à 14h30 des inscriptions hebdomadaires au chômage et de la nouvelle estimation de la productivité et du coût unitaire du travail au quatrième trimestre.

Les commandes à l'industrie en janvier ont grimpé de 2,6%. Les économistes tablaient sur 2% après +1,6% en décembre (chiffre révisé de +1,1%).

Aux Etats-Unis, la productivité au quatrième trimestre 2020 a reculé de 4,2%. Les économistes tablaient sur -4,8%. Le coût unitaire du travail a progressé de 6%. Les économistes visaient +6,8%.

Aux Etats-Unis, 745 000 nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage ont été comptabilisées. Les économistes tablaient sur 725 000 après 736 000 la semaine précédente (chiffre révisé de 730 000).

Vers 17h40, l'euro cède 0,11% à 1,2049 dollar.