Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - La fièvre est retombée

AOF - 26 février 2020


(AOF) - Les principaux marchés actions européens ont clôturé en ordre dispersé. Les investisseurs ont tenté de reprendre leurs esprits après un "mardi noir" causé par la propagation bien plus rapide que prévu du coronavirus. Le scénario, jusque là privilégié d'un retour à la normal de l'économie mondiale au deuxième trimestre s'éloigne. La Bourse de Paris a surperformé ses homologues européennes grâce à la publication de résultats annuels d'entreprises du CAC 40 globalement plus solides que prévu. Le CAC 40 a gagné 0,09% à 5 684,55 points. L'Euro Stoxx 50 a grappillé 0,02% à 3 573,18 points.

Rio Tinto a abandonné 0,29% à 3 904 pence après la publication de ses résultats 2019. Le géant minier anglo-australien a réalisé l'an dernier un bénéfice net en baisse de 41% à 8,01 milliards de dollars, pénalisé par une base de comparaison exceptionnellement défavorable et des dépréciations d'actifs en Mongolie et en Australie. Pour autant, d'un point de vue opérationnel, la multinationale a tiré son épingle du jeu grâce à un bon contrôle de ses coûts et un portefeuille d'actifs rentables.

PSA (+4,75% à 18,53 euros) a évolué aux avant-postes du CAC 40, dans le sillage de solides résultats 2019. En dépit de conditions de marché difficiles, le constructeur automobile est parvenu une nouvelle fois à améliorer sa rentabilité. Le groupe au lion se distingue ainsi nettement de son éternel rival Renault, qui a accusé en 2019 sa première perte nette depuis 10 ans. L'an dernier, PSA a dégagé un résultat net (part du groupe) record de 3,2 milliards d'euros (+13,2%) et un résultat opérationnel courant de 6,32 milliards d'euros (+11,2%), d'où il découle une marge de 8,5% (+0,8 point).

Danone (+0,53% à 67,94 euros) a dévoilé des résultats annuels jugés encourageants. Le géant français de l'agroalimentaire a réalisé en 2019 un résultat net courant part du groupe en hausse de 9,2% à 2,516 milliards d'euros. Le résultat opérationnel courant s'est établi à 3,8 milliards d'euros. La marge opérationnelle courante a atteint 15,21%, en amélioration de 76 points de base en données publiées. le chiffre d'affaires s'est établi à 25,3 milliards, en hausse de 2,6% en données comparables. Les ventes ont augmenté de 3,8% en valeur, tirées par l'amélioration continue du mix et la valorisation du portefeuille, tandis que les volumes ont baissé de 1,2%.

Les chiffres macroéconomiques du jour

La confiance des ménages dans la situation économique est stable en février, a annoncé l'Insee. L’indicateur qui la synthétise se maintient à 104, au-dessus de sa moyenne de longue période (100). Le consensus s'élevait à 103. Les craintes des ménages concernant l’évolution du chômage ont diminué nettement en février : le solde correspondant, au plus bas depuis juillet 2007, a perdu douze points.

Aux Etats-Unis, les ventes de logements neufs se sont élevées à 764 000 en janvier 2020 en rythme annuel, à comparer avec 708 000 en décembre (chiffre révisé de 694 000) et un consensus Briefing.com de 720 000.

Vers 17h45, l'euro gagne 0,04% à 1,0885 dollar.