Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - La victoire de Biden l'a emporté sur les fortes tensions politiques aux Etats-Unis

AOF - 07 janvier 2021


(AOF) - Les Bourses européennes ont salué jeudi la victoire des démocrates aux sénatoriales de Géorgie. Joe Biden, le futur président américain, a désormais le contrôle du Congrès et pourra avoir les coudées franches en termes de relance économique. En parallèle, les statistiques US du jour étaient favorables. Ces éléments ont relégué en arrière plan les fortes tensions politiques américaines (Capitale envahi par les partisans de Trump) et le net repli des ventes au détail en zone euro. Au son de la cloche, le CAC 40 a pris 0,70% à 5 669,85 points et l’EuroStoxx 50, + 0,51% à 3 629,65 points.

Ryanair a reculé de 1,49 % à 15,53 euros en Bourse, après avoir abaissé ses prévisions de trafic. Désormais, la compagnie aérienne irlandaise à bas coûts prévoit de transporter entre 26 et 30 millions de passagers sur son exercice en cours, qui s'achèvera fin mars, contre une prévision précédente de " moins de 35 millions ". Ryanair prend ainsi acte des nouveaux confinements annoncés en Irlande et au Royaume-Uni, ainsi que dans d'autres pays européens. Le groupe anticipe moins de 1,25 million de passagers en janvier, un chiffre qui pourrait même tomber à 500 000 pour février et mars.

Depuis le début de la semaine, Saint-Gobain est après Nexity la seconde société française de premier plan à avoir réservé une bonne surprise aux investisseurs en leur indiquant que la fin de l'année s'était mieux déroulée prévue. Cette nouvelle favorable a porté l'action du spécialiste des matériaux de construction en tête de l'indice CAC 40 grâce à un gain de 6,20% à 42,48 euros. La transformation en cours du groupe, qui a cédé plusieurs activités à faible marge, porte ses fruits.


Veolia (+1,55% à 20,97 euros) ne lâche pas sa proie. Le numéro un mondial des services à l'environnement a adressé au conseil d'administration de Suez (-0,12% à 16,59 euros) la proposition d'offre publique de 18 euros par titre qu'elle a l'intention de déposer sur les 70,1% du capital de Suez qui ne sont pas en sa possession quand les obstacles juridiques seront levés. Veolia souhaite que cette proposition puisse établir la réalité des éléments constitutifs du projet du groupe de créer un champion mondial de la transformation écologique.


Les chiffres macroéconomiques du jour


En Allemagne, les commandes à l'industrie ont progressé de 2,3% en novembre 2020 sur un mois, contre un consensus de -1,2% et après +3,3% en octobre.

En zone euro, les ventes au détail ont baissé de 6,1% entre octobre et novembre 2020, selon les estimations d'Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne. Le consensus était de -3,4%.

L'inflation en zone euro est ressortie à -0,3% en décembre 2020 sur un an, selon une estimation rapide d'Eurostat, après -0,3% en novembre. Le consensus visait -0,2% en décembre. 


Le sentiment économique a progressé de 2,7 points dans la zone euro en décembre 2020 pour s’établir à 90,4, selon les chiffres dévoilés par la Commission européenne. En parallèle, la confiance des consommateurs a progressé de 3,7 points à -13,9 en décembre.

Aux Etats-Unis, 787 000 nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage ont été comptabilisées. Les économistes tablaient sur 800 000 après 790 000 la semaine précédente (chiffre révisé de 787 000).

En décembre, l'ISM des services est ressorti à 57,2 aux Etats-Unis. Les économistes tablaient sur 54,6 après 55,9 en novembre.

Aux Etats-Unis, le déficit de la balance commerciale a atteint en novembre 68,1 milliards de dollars. Les économistes tablaient sur 65,2 milliards après 63,1 milliards en octobre.


Vers 17h45, l'euro abandonne 0,44% à 1,2272 dollar.