Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - L'activité manufacturière pique du nez, les actions aussi

AOF - 01 octobre 2019


(AOF) - Les marchés actions européens ont nettement reculé, pénalisés par de nouvelles preuves de la dégradation de l'économie mondiale. En septembre, l'activité est ressortie au plus bas depuis octobre 2012 en zone euro. En Allemagne, l'activité a même atteint un creux de 123 mois.Dans cet environnement morose, les actions ont creusé leurs pertes à l’annonce d’une chute inattendue de l’activité manufacturière aux Etats-Unis. A Paris, le secteur du luxe a été pénalisé les troubles à Hong Kong. Le CAC 40 a cédé 1,41% à 5 597,63 points tandis que l'Euro Stoxx 50 a reculé d'1,23% à 3 525,72 points.

L'action Credit Suisse (-2,86% à 11,885 francs suisses) n'a pas échappé au retour de l'aversion pour le risque. La banque suisse en revanche a échappé au pire dans le cadre de l'enquête sur l'affaire de la surveillance d'Iqbal Khan, ancien directeur de la gestion de fortune parti chez UBS. Elle a en effet innocenté le directeur général, Tidjane Thiam, dans ce scandale de surveillance qui a mal tourné.

Le secteur automobile n'a pas roulé longtemps des mécaniques sur une place parisienne déprimée, malgré rebond affiché par les immatriculations en septembre 2019. Ainsi, le marché français des voitures particulières neuves, segment de référence sur le marché automobile, a progressé de 16,6% sur un an, avec 173 444 nouvelles immatriculations. C’est ce qu’a révélé ce matin le Comité des constructeurs français d'automobile (CCFA).

Mediawan (-1,9% à 9,81 euros) a dévoilé hier soir son point d'activité du premier semestre. Sur la période, le groupe a dégagé un résultat net ajusté de 15 millions d'euros contre 17,8 millions un an plus tôt. L'Ebitda ressort à 25,9 millions contre 30,1 millions au premier semestre 2018. La marge a donc chuté à 13,7%. Pour sa part, le chiffre d'affaires atteint 188,7 millions, soit une croissance de 51% ou 28,6% à périmètre constant, s'établissant comme " la vraie vedette " de cette publication selon LCM.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En France, l'indice PMI manufacturier d'IHS/Markit est ressorti en septembre à 50,1 contre une estimation "flash" de 50,3 après 51,1 en août.

En Allemagne, l'indice PMI manufacturier d'IHS/Markit est ressorti en septembre à 41,7 contre une estimation "flash" de 41,4 après 43,5 en août. Il ressort au plus bas depuis juin 2009 et s'éloigne du seuil des 50 qui sépare contraction et expansion de l'activité.

En zone euro, l'indice PMI manufacturier d'IHS/Markit est ressorti en septembre à 45,7 contre une estimation "flash" de 45,6 après 47 en août. Il ressort au plus bas depuis octobre 2012 et s'éloigne du seuil des 50 qui sépare contraction et expansion de l'activité.

Le taux d'inflation annuel de la zone euro est estimé à 0,9% en septembre 2019, contre 1% en août selon une estimation rapide publiée par Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne. Les économistes tablaient sur 1%.

Aux Etats-Unis, l'ISM manufacturier est ressorti à 47,8 en septembre 2019 contre un consensus Briefing.com de 50,2 et après 49,1 en août.

Aux Etats-Unis, les dépenses de construction ont progressé de 0,1% en août 2019. Le consensus Reuters tablait sur +0,4%, après une stabilité en juillet ( chiffre révisé de +0,1%).

Aux Etats-Unis, l'indice PMI manufacturier d'IHS Markit est ressorti à 51,1 en septembre 2019, contre 51 lors d'une précédente estimation, et après 50,3 en août.

Vers 17h50, l'euro gagne 0,31% à 1,0933 dollar.