Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Le CAC 40 a cédé plus de 4% en octobre

AOF - 30 octobre 2020


(AOF) - Longtemps incertains, les principaux marchés européens ont finalement clôturé en petite hausse grâce en partie au rebond du PIB européen. Pas de quoi oublier un mois d'octobre marqué par le retour de la pandémie. Le CAC 40 a gagné 0,54% à 4 594,24 points. Cependant en une semaine, l'indice aura abandonné plus de 6%. Sur un mois, le repli atteint 4,3%, soit sa plus mauvaise performance depuis le chaos de mars dernier. Dans le reste de l'Europe, le tableau est encore un petit peu plus noir. L'Euro Stoxx 50 a certes grappillé 0,1% mais accuse une chute hebdomadaire de 7,8% (-7,6% en un mois).

Au chapitre des valeurs européennes, Swiss Re a gagné 3,31% à la Bourse de Zurich, à 65,60 francs suisses l'action. Le géant de la réassurance a publié ce matin une perte de nette de 691 millions de dollars sur les neuf premiers mois de l'année, après un bénéfice de 1,34 milliard l'an passé à la même époque. Cette perte s'est toutefois réduite par rapport au premier semestre, alors qu'elle était de 1,1 milliard de dollars. Si l'on exclut les effets de la crise sanitaire et économique du Covid-19, notamment la constitution de 3 milliards de dollars de réserves, le bénéfice net sur neuf mois grimpe à 1,643 milliard.

A Paris, Safran a signé l'une des plus fortes progressions du CAC 40 à la faveur d'un gain de 3,38% à 90,52 euros. Malgré les incertitudes entourant le rythme de reprise du secteur aérien, l'équipementier pour l'aérospatiale et la défense a rassuré les investisseurs en affichant sa confiance dans l'atteinte de ses objectifs 2020. Le groupe maintient ainsi le cap sur une baisse du chiffre d'affaires ajusté d'environ 35 %, une marge opérationnelle courante d'environ 10 % du chiffre d'affaires et une génération de cash-flow libre positive au second semestre.

En hausse de 2,75% à 25,82 euros, Total a également réalisé l'une des meilleures performances du CAC 40, soutenu par une publication trimestrielle solide. Le bénéfice net de la compagnie pétrolière a largement battu le consensus dans un environnement difficile. La major a maintenu le paiement de son acompte sur dividende et revu à la baisse sa prévision d'investissement et de production. Au troisième trimestre 2020, Total a dégagé un bénéfice net de 202 millions de dollars, en repli de 93% sur un an, après une perte de 8,37 milliards de dollars au trimestre précédent.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En France, le PIB au troisième trimestre a crû de 18,2% en rythme annuel, contre 15,4% attendus et une décroissance au trimestre précédent de 13,7%.

En septembre 2020, le taux de chômage de la zone euro était de 8,3%, stable par rapport à août 2020 et en hausse par rapport à 7,5% en septembre 2019.

Le taux d'inflation annuel de la zone euro est estimé à -0,3% en octobre 2020, conformément aux attentes et stable par rapport à septembre, selon une estimation rapide publiée par Eurostat.

Au cours du troisième trimestre 2020, le PIB de la zone euro a augmenté de 12,7%, selon l'estimation rapide préliminaire publiée par Eurostat, l’office statistique de l'Union européenne. Le consensus tablait sur une hausse de 9,4%. Il s’agit de loin de l'augmentation la plus importante depuis le début des séries temporelles en 1995, et d’un rebond par rapport à la baisse du second trimestre 2020, quand le PIB avait diminué de 11,8%.

Les ventes au détail en Allemagne ont augmenté de 6,5% sur un an en septembre, alors que le marché attendait +6,6%, après +3% (révisé de 3,7%) le mois précédent. Sur un mois, elles ont reculé de 2,2%, contre +1,8% (révisé de +3,1%) en août et un consensus de -0,8%.

L'indice de la confiance des consommateurs de l'université du Michigan est ressorti à 81,8 en octobre, dépassant le consensus s'élevant à 81,2. Il était de 80,4 en septembre.

L'indice des directeurs d'achat de la région de Chicago est ressorti à 61,1 en septembre contre 62,4 en août et un consensus de 58.

L'indice des prix PCE, l'une des mesures préférées de l'inflation de la Fed, a progressé de 0,2% en septembre, dans sa version core, c'est à dire hors énergie et alimentation. Le consensus était de + 0,2%.

Vers 17H40, l'euro recule de 0,17% à 1,1651 dollar.