Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Le CAC 40 a chuté de plus de 26% au premier trimestre

AOF - 31 mars 2020


(AOF) - Les marchés actions européens ont clôturé en hausse prudente après un indicateur PMI manufacturier jugé encourageant car témoignant de la reprise de la Chine. Les Bourses achèvent, enfin, un mois de mars cauchemardesque et un trimestre calamiteux. Incertain l'essentiel de la séance, le CAC 40 a finalement gagné 0,4% à 4 396 points, accusant ainsi un repli mensuel de 17,6% et trimestriel de plus de 26,4%. A l'échelle européenne, l'addition est tout aussi lourde. Si l'Euro Stoxx 50 a grappillé ce mardi 0,3%, l'indice pan-européen a fondu de 17,1% un mois et de 26,1% depuis le 1er janvier.

Après deux séances boursières dans le rouge, le titre WPP a rebondi de 4,79 % à 540,5 pence. A l'image de nombreux autres groupes, le groupe britannique de communication a retiré ses objectifs financiers 2020, du fait de la crise du Covid-19. La faible visibilité du moment ne lui permet pas d'en donner de nouveaux. Le numéro un mondial de la publicité a également suspendu son dividende final 2019 de 37,3 pence par action et son programme de rachats d'actions de 950 millions de livres. Au total, le groupe évite ainsi de débourser 1,1 milliard de livres en cash. Pour préserver sa rentabilité, WPP entend réduire ses coûts et ses investissements.

Vivendi (+ 7,4% à 19,53 euros) s'est emparé de la deuxième place de l'indice CAC 40 grâce à la finalisation de la cession de 10 % du capital d'Universal Music Group (UMG) à un consortium mené par le groupe technologique chinois, Tencent. Des négociations avaient été annoncées en août dernier, un contrat avait été signé fin décembre et la transaction devait être finalisée au premier semestre. La crise sanitaire n'aura donc entravé en rien sa bonne réalisation au grand soulagement des investisseurs.

A l'autre bout du palmarès, L'Oréal a cédé 3% à 238,9 euros. L'absence de visibilité sur le calendrier de sortie de la crise sanitaire a conduit le numéro un mondial des cosmétiques à suspendre sa guidance. Le groupe apportera plus d'informations lors de la publication de son chiffre d'affaires du premier trimestre, le 16 avril 2020, et précise que ce chiffre d'affaires devrait reculer d'environ 5 % par rapport à l'année dernière.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En France, sur un an, les prix à la consommation augmenteraient de 0,6 % en mars 2020, après +1,4 % le mois précédent, selon l’estimation provisoire réalisée en fin de mois par l'Insee.

En février 2020, les dépenses de consommation des ménages en biens en France diminuent légèrement en volume, –0,1 % après –1,2 %, a annoncé l'Insee.

En première estimation, l'inflation de la zone euro est ressortie à +0,7% en mars après +1,2% en février. Les économistes tablaient sur une hausse de 0,8%.

Aux Etats-Unis, la confiance des consommateurs mesurée par le Conference Board est ressortie à 120 en mars 2020, dépassant ainsi les prévisions du consensus (110). L'indicateur était ressorti à 132,6 en février (chiffre révisé de 130,7).

L'indice d'activité des directeurs d'achats de la région de Chicago est ressorti à 47,8 en mars 2020. Les économistes tablaient sur un repli plus marqué à 40. L'indice avait atteint 49 en février.

Aux Etats-Unis, l'indice S&P Case-Shiller des prix immobiliers dans les 20 plus importantes agglomérations américaines a progressé de 3,1% en janvier 2020 en rythme annuel. Le mois précédent, l'indice avait augmenté de 2,8 % (chiffre révisé de +2,9%). Le consensus Briefing.com s'élevait à +3,3% pour janvier.

Ce soir, l'euro perd 0,37% à 1,1006 dollar.