Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Le CAC 40 a gagné 1,5% cette semaine

AOF - 25 octobre 2019


(AOF) - Les principaux marchés actions européens ont clôturé dans le vert. Ils n’ont guère réagi aujourd’hui à la décision de Royaume-Uni de demander à l’Union européenne un report du Brexit, prévu le 31 octobre. Les investisseurs avaient en effet le regard tourné vers la salve de publications d’entreprises en Europe où ils ont séparé le bon grain de l’ivraie sans ménagement. Kering a ainsi bondi tandis que Capgemini a chuté. Le CAC 40 a gagné 0,67% à 5 722 points, portant à 1,5% son gain hebdomadaire. L’Euro Stoxx 50 a gagné 0,03% et enregistre une progression de 1,2% sur la semaine.

WPP a grimpé de 5,81% à 971,80 pence à la Bourse de Londres dans le sillage de son point d'activité du troisième trimestre. Le groupe publicitaire britannique a dégagé sur la période un chiffre d'affaires de 3,29 milliards de livres sterling, en hausse de 5,2% en données publiées et de 0,7% en organique. Un retour à la croissance pour la première fois depuis le deuxième trimestre 2018, qui suscite l'enthousiasme en Bourse, alors que le consensus tablait sur une contraction de 0,6%.

Kering a bondi de près de 9% à 514 euros après la publication d'un chiffre d'affaires trimestriel très rassurant. Les analystes, qui redoutaient un très net ralentissement des ventes de Gucci, la poule aux œufs d'or du groupe de luxe, respirent. Après plusieurs années d'une croissance éblouissante, le marché redoutait que le Brexit, la guerre commerciale et les évènements à Hong Kong ne boutent brutalement la marque florentine de son piédestal. Loin s'en faut. Soutenu par le goût des Chinois pour le style du couturier Alessandro Michele, Gucci a, une nouvelle fois, battu les attentes.

A l'opposé, Capgemini (-5,1% à 101,50 euros) a fermé la marche du CAC 40 après avoir abaissé son objectif de croissance pour 2019. Le groupe de conseil et de services informatiques a mis en cause l'apparition d'un ralentissement du marché amplifié par la contraction de la demande au niveau mondial dans le secteur bancaire et dans les secteurs public et privé en raison du Brexit. Celui-ci a entraîné une attitude attentiste de la part des donneurs d'ordres. Capgemini vise désormais une croissance à taux de change constants autour de 5,5%, soit le bas de sa fourchette initiale d'objectifs de 5,5% à 8%.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En Allemagne, l'indice Ifo du climat des affaires d'octobre est ressorti stable à 94,6. Les économistes tablaient sur 94,5.

Aux Etats-Unis, l'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan est finalement ressorti à 95,5 au mois d'octobre 2019, contre 96 en première estimation et 93,2 en septembre.

Vers 17h30, l'euro cède 0,19% à 1,1085 dollar.