Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Le CAC 40 a gagné 3,85% cette semaine

AOF - 07 février 2020


(AOF) - Les marchés européens ont fini la semaine en repli en raison de l’inquiétude à propos du coronavirus. Le bilan s’élève désormais à 636 victimes, se rapprochant des 800 morts du SRAS, et plusieurs économistes ont réduit leur prévision de croissance sur la Chine. JPMorgan vise seulement 1% au premier trimestre et 5,4% en 2019. La baisse est cependant restée contenue grâce aux bons chiffres de l’emploi aux Etats-Unis. Côté valeurs, L'Oréal et Natixis ont bénéficié de leurs bons résultats. Le CAC 40 a clôturé en repli de 0,14% à 6 029,75 points et l'EuroStoxx50 a perdu 0,18% à 3 798,50 points.

En Europe, Credit Suisse a finalement gagné 0,23% à 12,81 euros après avoir affiché ce matin la plus forte baisse de l'indice suisse SMI. Son directeur général, Tidjane Thiam a démissionné alors qu'il était sous pression depuis plusieurs mois en raison du scandale de la surveillance d'Iqbal Khan, ancien directeur de la gestion de fortune parti chez UBS. Tidjane Thiam présidait depuis quatre an et demi aux destinées de la banque suisse, où il a mis l'accent sur la gestion d'actifs et fortement réduit l'activité de banque d'investissement.

A Paris, L'Oréal a progressé de 1,07% à 270,7 euros après avoir atteint un record de 278,5 euros en début de séance. Un exploit boursier à la hauteur de l'impressionnante performance opérationnelle du groupe l'an dernier. Soutenu par le luxe et la clientèle asiatique, principalement chinoise, le numéro un mondial des cosmétiques a vu son bénéfice net grimper de 9,3% à 4,36 milliards d'euros. La marge d'exploitation a atteint, elle, le niveau record de 18,6%, en hausse de 30 points de base. Le chiffre d'affaires approche les 30 milliards, en croissance organique de 8%.

Plus forte baisse du marché SRD, Akka a dévissé de 18,06% à 54,90 euros, les investisseurs sanctionnant le ralentissement de la croissance au quatrième trimestre. Surpris par son ampleur, plusieurs broker ont abaissé leur recommandation, dont LCM et Portzamparc d'Achat à Neutre. Les revenus ont ainsi progressé de seulement 1,8% en pro forma à 469 millions d'euros. LCM précise qu'ils sont inférieurs de près de 23 millions d'euros à ses estimations et met en cause la France et les Etats-Unis.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Au quatrième trimestre 2019 en France, l’emploi salarié du secteur privé augmente de 0,2%. Cette hausse est comparable à celle du trimestre précédent : 40 700 créations nettes d’emploi après 33 200.

La production industrielle a reculé de 2,8% en France au mois de décembre après avoir été stable en novembre. Elle a reculé de 2,6% dans l'industrie manufacturière après -0,4% en novembre.

Le taux de chômage américain pour le mois de janvier s'est établi à 3,6% sur l'année 2019, contre un mois de décembre et un consensus à 3,5% chacun. Les créations d'emplois dans le secteur non-agricole ont atteint les 225 000, soit 78 000 de plus que le mois précédent, battant largement au passage le consensus de 160 000. Le salaire horaire moyen a lui augmenté de 0,2% sur un mois, contre +0,1% en décembre (consensus à 0,3%), et de +3,1% sur un an (consensus et année 2018 à 3%).

Vers 17h40, l'euro abandonne 0,26% à 1,095 dollar.