Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Le CAC 40 a gagné plus d'1% aujourd'hui

AOF - 17 janvier 2020


(AOF) - Après un début de semaine timide, les principaux marchés actions européens ont terminé la semaine dans l'optimisme. Les investisseurs saluent les records décrochés par Wall Street et un indicateur encourageant en Chine. La production industrielle a progressé en décembre de 6,9% en rythme annuel, à un plus haut en neuf mois, alors que le consensus tablait sur un ralentissement à +5,9%. Côté valeurs, les publications de Casino, Fnac-Darty et Virbac ont été sanctionnées. EDF en revanche, était à la fête. Le CAC 40 a gagné 1,02% à 6 100 points. L'Euro Stoxx 50 a grimpé de 0,75% à 3 802 points.

A Zurich, Richemont a gagné plus de 5% à 81,04 francs suisses grâce à une fin d'année réussie. Le groupe de luxe suisse, propriétaire de Cartier, Van Cleef & Arpels ou encore IWC, a réalisé au trimestre clos fin décembre un chiffre d'affaires de 4,156 milliards d'euros, en hausse de 6%. A taux de change constant, la croissance ressort à 4%. Richemont a vu ses ventes progresser dans toutes les régions du monde, sauf au Japon. En Europe, les ventes ont grimpé de 9%, soutenues notamment par une base de comparaison favorable.

En  repli de près de 8% à 46,8 euros, Fnac-Darty a accusé le plus fort repli du SRD et du SBF 120, le distributeur français ayant averti hier soir que ses ventes du quatrième trimestre avaient été pénalisées par les mouvements sociaux en France. Selon son estimation, le chiffre d'affaires 2019 devrait ressortir à 7,34 milliards d'euros, soit une croissance de 0,7 % à périmètre comparable. Le manque à gagner est évalué à 70 millions d'euros sur la fin de l’année du fait des grèves, un montant supérieur aux attentes des analystes.

EDF a bondi de 9,5% à 11,14 euros pour signer la plus forte progression du SBF 120. Les investisseurs saluent l'annonce de la réforme du mécanisme de régulation des prix de l'énergie nucléaire. Une bonne nouvelle attendue depuis longtemps par électricien public. Depuis 2011, EDF est obligé de céder une partie de la production d'électricité d'origine nucléaire à ses concurrents au prix fixe de 42 euros du mégawattheure. Or, ce prix est inférieur au prix de marché qui avoine les 47 euros.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Le taux d’inflation annuel de la zone euro s’est établi à 1,3% en décembre 2019, contre 1% en novembre, selon une estimation définitive d’Eurostat, l’office statistique de l'Union européenne. Ce taux d’inflation est conforme aux attentes.

Aux Etats-Unis, l'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan est ressorti à 99,1 en janvier 2020, selon une première estimation. Le consensus Reuters visait 99,3. En décembre dernier, cet indice s'établissait à 99,3.

La production industrielle a reculé de 0,3 % en décembre 2019 aux Etats-Unis, après avoir augmenté de 0,8 % en novembre (chiffre révisé de +1,1 %). Le consensus Reuters attendait une baisse de 0,2 %. Quant à lui, le taux d'utilisation des capacités de production est ressorti à 77 % en décembre, après 77,4 % en novembre (chiffre révisé de 77,3 %) et un consensus Briefing.com de 77,2 %.

Aux Etats-Unis, 1,608 million de mises en chantier ont été comptabilisées en décembre 2019 en rythme annuel. Les économistes tablaient sur 1,375 million, après 1,375 million en novembre (chiffre révisé de 1,365 million). Par ailleurs, 1,416 million de permis de construire ont été enregistrés. Les économistes tablaient sur 1,468 million.

Vers 17h35, l'euro recule de 0,39% à 1,1093 euro.