Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Le CAC 40 coincé sur la ligne de départ, STELLANTIS fait son rally personnel

AOF - 18 janvier 2021


(AOF) - Les marchés européens ont fini proches de l’équilibre, avec un biais positif. Une séance « pour rien » en raison de l’absence des investisseurs américains, Wall Street étant fermé du fait du jour férié dédié à la commémoration du Martin Luther King Day. L'annonce d'une croissance chinoise plus forte que prévu au quatrième trimestre n'a pas été suffisante pour rassurer les investisseurs. Si Pékin a réussi à contrôler la crise sanitaire, cela est loin d'être le cas en occident. L’indice CAC 40 a clôturé sur un gain symbolique de 0,10% à 5 617,27 points tandis que l’EuroStoxx50 a grappillé 0,09%

En Europe, Hugo Boss a gagné 3,36% à 27,35 euros, poursuivant le rebond débuté début novembre dans le sillage de résultats trimestriels solides. Depuis, le titre a flambé de 31% soutenu par l'annonce de vaccins anti Covid. Dans une note publiée ce matin, Invest Securities souligne que cette hausse illustre la sensibilité du titre aux nouvelles favorables compte tenu de son niveau de valorisation. Le broker a relevé son objectif de cours sur le groupe allemand de mode de 28,4 à 33,5 euros tout en réitérant sa recommandation d'Achat à la faveur de la détente de la prime de risque depuis début novembre.

A Paris, Suez a gagné plus de 3% à 17,5 euros tandis que Veolia a cédé 1,77% à 22,72 euros après un nouveau rebondissement dans le feuilleton du projet de fusion des deux groupes. Hier, Suez a indiqué soutenir l'offre d'Ardian et de GIP (Global Infrastructure Partners) visant à contrecarrer l'OPA hostile de Veolia. Selon le groupe, l'irruption de ces deux " chevaliers blancs " permet de trouver une solution amicale et rapide à la situation créée par l'intention d'offre de Veolia.

Une nouvelle étoile a brillé au sein du CAC 40 ce lundi. Il s'agit de Stellantis (+6,94% à 13,44 euros), le groupe issu de la fusion entre le français PSA et l'italo-américain Fiat Chrysler Automobiles (FCA). Pour sa première journée de cotation, le quatrième constructeur mondial surplombe l'indice phare parisien, lui permettant d'afficher une capitalisation boursière d'environ 42 milliards d'euros. C'est 7 milliards de moins que Volkswagen, le premier constructeur mondial en volume.

Les chiffres macroéconomiques du jour

La croissance chinoise au quatrième trimestre a accéléré à 6,5% après +4,9% au trimestre précédent. La Chine devrait être le seul pays important à afficher une hausse de son PIB en 2020 : 2,3%.

Vers 17h40, l'euro grappille 0,02% à 1,2079 dollar.