Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Le CAC 40 rechute, craintes sur le commerce et les taux

AOF - 04 décembre 2018


(AOF) - Les marchés européens ont reculé, l’enthousiasme suscité par la trêve conclue entre Donald Trump et Xi Jinping, s’étant dissipé. Le doute a saisi les investisseurs sur la possibilité pour les 2 pays à trouver un accord commercial, avec la nomination pour diriger l'équipe américaine d'un partisan de la ligne dure vis-à-vis de Pékin. L'évolution des taux aux Etats-Unis inquiète aussi car elle proche d’une situation (des taux courts supérieurs aux longs) qui historiquement a prédit une récession. Le CAC 40 a perdu 0,82% à 5 012,66 points et l’EuroStoxx50 a cédé 0,80% à 3 189,25 points.

En Europe, la compagnie aérienne suédoise SAS a dévissé sur la place de Stockholm. En cause : les commentaires du directeur général évoquant l'impact sur les bénéfices de la facture carburant et d'une concurrence accrue pour l'année fiscale 2019. Ces éléments ont ravivés les craintes des investisseurs concernant les perspectives des grandes compagnies aériennes en Europe.

A Paris, Iliad a gagné 3,10 à 124,10 euros et signe l'une des plus fortes hausses du SRD et du SBF120 après avoir dévoilé ses nouvelles Freebox Delta et One. Très attendues, celles-ci devraient permettre au groupe de relancer sa croissance. Entre un chiffre d'affaires français en repli et une perte d'abonnés dans le fixe et le mobile, Free pâtit de la guerre des prix, opposant les opérateurs télécoms. Le groupe dirigé par Xavier Niel laisse de côté les promotions agressives, pour se tourner vers le haut de gamme, un nouveau défi.

En revanche, Elior Group a reculé de 8,68% à 11,79 euros en Bourse, après avoir annoncé un ralentissement de sa croissance pour l'exercice 2018-2019. Le groupe de restauration et services associé vise notamment une croissance de 1 %, après 3% pour l'exercice 2017-2018. Et ce, à cause de l'impact négatif de sorties volontaires de contrats en Italie et une stabilité du taux de marge d'Ebita retraité à périmètre et taux de change constants. Une "année de stabilisation" pour le groupe, qui inquiète les investisseurs.


Les chiffres macroéconomiques du jour

En octobre 2018 par rapport à septembre 2018, les prix à la production industrielle ont augmenté de 0,8% dans la zone euro (ZE19) et de 0,7% dans l'Union européenne, selon les estimations d’Eurostat, l’office statistique de l'Union européenne. Le consensus était de 0,5% pour la zone euro. En septembre 2018, les prix avaient augmenté de 0,6% dans les deux zones.

Vers 17h40, l'euro cote 1,135 dollar, en repli de 0,04%.