Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Le CAC 40 repasse au dessus des 5 500 points avant la Fed

AOF - 26 septembre 2018


(AOF) - Les marchés européens ont fini en légère hausse, la prudence dominant avant la décision de politique monétaire de la Fed. Si une nouvelle hausse des taux (la troisième cette année) ne fait aucun doute, les opérateurs espèrent surtout obtenir de Jerome Powell des indices sur leur trajectoire future en 2019. Airbus a soutenu le CAC 40 alors que le groupe devrait remporter une commande de près de 18 milliards de dollars en Chine (Bloomberg). L’indice CAC 40 a gagné 0,61% à 5 512,73 points et l’EuroStoxx50 a progressé de 0,39% à 3 433,15 points.

Plus mauvaise performance de l'indice suisse, SMI, UBS a grappillé 0,03% à 15,935 francs suisses à la suite de l'annonce du départ du patron de son activité de banque d'investissement, Andrea Orcel, chez Banco Santander, dont il deviendra le Directeur général. Ce départ représente une surprise pour les investisseurs. Andrea Orcel avait rejoint la banque suisse en 2009 et était devenu en 2012 le patron de la banque d'investissement. Citi rappelle que c'est sous son leadership qu'UBS a été l'une des premières banques à réduire fortement son exposition aux activités obligataires en raison des nouvelles réglementations mises en place après la crise financière.

En hausse de 2,66% à 37,50 euros, Bouygues a signé l'une des plus fortes performances du CAC 40 grâce à JPMorgan. Le broker a relevé sa recommandation de Neutre à Surpondérer et maintenu son objectif de cours de 46 euros. A l'inverse, il a dégradé sa recommandation sur Iliad (-2,33% à 112,95 euros) Surpondérer à Neutre tout en réitérant son objectif de cours de 135 euros. Bouygues est désormais sa valeur préférée au sein du secteur. Le groupe, fragilisé par la concurrence d'Iliad ces dernières années, a su remonter la pente en réduisant ses coûts et en abaissant, lui aussi ses tarifs dans renier sur la qualité, notamment dans le haut-débit.

En chute de plus de 5% à l'ouverture de la place de Paris, Neopost se reprend et gagne 0,99% à 24,58 euros. Le spécialiste du courrier a dévoilé hier soir des résultats semestriels globalement dégradés et abaissé sa prévision de marge opérationnelle courante annuelle. Dans le détail, Neopost a réalisé un bénéfice net (part du groupe) de 60 millions d'euros lors du premier semestre 2018, en hausse de 18,1%, bénéficiant d'un effet de base sur les coûts non récurrents. 

Les chiffres macroéconomiques du jour

Aux Etats-Unis, 629 000 ventes de logements neufs ont été enregistrées en août, un nombre inférieur au consensus Reuters qui s'élevait à 630 000. Le chiffre de juillet s'élevait à 608 000 (révisé de 627 000).

Le résultat de la réunion du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale sera connu à 20 heures

Vers 17h50 heures, l'euro perd 0,11 à 1,1754 dollar.