Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Le CAC 40 se relève après un bref passage sous les 5 000 points

AOF - 17 septembre 2020


(AOF) - Les marchés actions européens ont réduit leurs pertes en fin de journée après une ouverture nettement ancrée dans le rouge suite à la déception des investisseurs concernant l’absence de détails chiffrés de la Fed au sujet de son objectif d’inflation de 2%. Aux valeurs, Unibail-Rodamco-Westfield s’est effondr" après avoir annoncé une augmentation de capital. Au son de la cloche, le CAC 40, qui est brièvement passé sous les 5 000 points dans les premiers échanges de la journée, a reculé de 0,69% à 5 039,50 points et l’EuroStoxx50 s’est replié de 0,48% à 3 322,68 points.

En Europe, Unibail-Rodamco-Westfield (URW) a chuté de 10,03% à 35,99 euros sur la place d'Amsterdam vers 17h45. Dans un contexte marqué par la crise du Covid-19, la foncière spécialisée dans les centres commerciaux a dévoilé un plan " RESET " de plus de 9 milliards d'euros afin de renforcer son bilan et accroître sa flexibilité financière. Le point saillant du plan est une augmentation de capital, déjà entièrement souscrite, de 3,5 milliard d'euros, un montant utilisé immédiatement pour réduire l'endettement.

A Paris, Virbac a bondi de 8,7% à 200 euros après la publication de résultats semestriels très solides et la révision à la hausse de sa prévision de chiffre d'affaires annuel. Les amoureux des animaux de compagnie peuvent souffler. La crise de la Covid et le confinement n'ont pas affecté nos amis les bêtes qui ont été traités et soignés comme à l'habitude. Pour preuve, le bénéfice net, part du groupe, du laboratoire vétérinaire français a bondi sur les six premiers mois de 79% à 47,2 millions d'euros.

La crise du Covid-19 a lourdement pénalisé Latécoère (-0,52% à 1,52 euros) au premier semestre 2020. Les comptes de l'équipementier aéronautique ressortent ainsi nettement dans le rouge : la perte nette atteint 94 millions d'euros, contre - 5,9 millions d'euros lors du premier semestre 2019. Les stigmates du Coronavirus se retrouve également dans l'Ebitda courant qui est ressorti à -17,2 millions d'euros, pour une marge de -7,4 %, contre respectivement 28,1 millions d'euros et 7,6% un an plus tôt.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En août 2020, un mois au cours duquel les mesures de confinement liées à la Covid-19 ont continué d'être levées, le taux d'inflation annuel de la zone euro s'est établi à -0,2%, contre +0,4% en juillet, a confirmé Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne. Un an auparavant, le taux était de +1,0%. Le taux d'inflation annuel de l'Union européenne s'est établi à +0,4% en août 2020, en baisse, contre +0,9% en juillet. Un an auparavant, il était de +1,4%.

En France, les immatriculations de voitures sont en repli de 42,1% sur un mois en août 2020 après avoir bondi de 142,8% un mois plus tôt. En rythme annuel, les immatriculations de voitures sont en recul de 19,8% en août.

En Allemagne, les immatriculations de voitures sont en recul de 20,3% sur un mois en août 2020 après avoir progressé de 31% un mois plus tôt. En rythme annuel, les immatriculations de voitures sont en repli de 20% en août.

Aux États-Unis, 860 000 inscriptions au chômage ont été enregistrées lors de la semaine du 12 septembre contre 893 000 la semaine précédente, chiffre révisé de 884 000. Le consensus Reuters s'élevait à 850 000.

Aux États-Unis, l'indice d'activité dans le secteur manufacturier de la Fed de Philadelphie est ressorti à 15 en septembre contre 17 en août et un consensus Reuters s'élevant à 15.

Les mises en chantier ont atteint 1,416 million d'unités en août 2020 aux États-Unis, contre un consensus de 1,478 million et 1,492 million en juillet.

Les permis de construire d'août 2020 ont atteint 1,47 million d'unités aux États-Unis, contre un consensus de 1,52 million et 1,483 million en juillet, chiffre révisé de 1,495 million.

Vers 17h40, l'euro grappille 0,08% à 1,1825 dollar.