Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Le CAC 40 se replie légèrement malgré PEUGEOT et CARREFOUR

AOF - 23 octobre 2019


(AOF) - Les marchés actions européens ont fini proches de l’équilibre sur fond de résultats d'entreprises contrastés. S'agissant de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, l'incertitude prévaut toujours. Le calendrier du gouvernement pour discuter du récent accord a été rejeté, un report du Brexit est déformais attendu. Du côté des sociétés, Peugeot a rassuré tandis que STMicroelectronics a souffert des perspectives décevantes de Texas Instruments. Le CAC 40 a clôturé en retrait de 0,08% à 5 653,44 points et l’EuroStoxx50 a gagné 0,06% à 3 606,89 points.

En Europe, Heineken a reculé de 2,89% à 93,92 euros après s'être montré prudent sur son résultat opérationnel pour 2019. Celui-ci devrait se situer dans le bas de la fourchette de prévisions. Le groupe néerlandais s'attend ainsi à une progression de 4% contre une hausse dans le milieu d'une fourchette à un chiffre. Un ajustement, du à un ralentissement au troisième trimestre. Sur la période, Heineken a vu ses volumes de ventes de bière progresser de 2,3% à 64,2 hectolitres.

A Paris, PSA (+3,24 % à 24,82 euros) a fini en tête du CAC 40, dans le sillage de son point d’activité du troisième trimestre 2019. Sur des marchés automobiles difficiles, le constructeur fait de la résistance grâce à un meilleur mix-produit, ce qui lui a permis de confirmer ses objectifs de rentabilité. Le groupe au lion se distingue ainsi nettement de son éternel rival Renault, qui a lancé quelques jours auparavant un avertissement sur ses résultats 2019.

Carrefour a gagné 1,28% à 15,795 euros à la Bourse de Paris et signe l'une des plus fortes hausses du CAC 40 dans le sillage de son chiffre d'affaires du troisième trimestre. Celui-ci a atteint 20,199 milliards d'euros sur la période, en progression de 2,3% à magasins comparables. Un ralentissement marqué par une contraction des ventes du distributeur en France, particulièrement dans les hypermarchés, qui n'empêche toutefois pas au distributeur d'être bien orienté. Le retour à la croissance en Espagne et la confirmation des objectifs annuels sont notamment salués.

Les chiffres macroéconomiques du jour


En octobre 2019, le climat des affaires fléchit légèrement par rapport au mois précédent, a annoncé l'Insee. L’indicateur qui le synthétise, calculé à partir des réponses des chefs d’entreprise des principaux secteurs d’activité marchands, perd un point. Il se situe à 105, au-dessus de sa moyenne de longue période (100). Le climat des affaires perd trois points dans l’industrie manufacturière. Il est stable dans le bâtiment, les services et le commerce de détail. Dans tous ces secteurs, l’indicateur se situe au-dessus de sa moyenne de longue période.

Vers 17h45, l'euro cède 0,07% à 1,1117 dollar.