Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Le CAC 40 s'installe au dessus des 5 600 points, les banques et l'automobile en soutien

AOF - 23 juillet 2019


(AOF) - Les marchés européens ont fini en hausse, soutenus par les résultats des sociétés. Le rythme de publication des résultats des entreprises s'est accéléré. Le secteur bancaire a ainsi été soutenu par les bonnes performances de UBS et Santander. Le secteur automobile a aussi été recherché, bénéficiant de l'entrée au capital de Daimler par BAIC et de la bonne résistance des résultats de Faurecia au premier semestre. Le repli de l'euro a permis à l'Europe de surperformer les Etats-Unis. L’indice CAC 40 a gagné 1,20% à 5 633,93 points et l’EuroStoxx50 a gagné 1,49% à 3 541,53 points.

UBS (+2,54% à 12,11 francs suisses) a affiché la plus forte hausse de l’indice suisse SMI, ses résultats ayant progressé grâce à ses activités de conseil et de banque en Suisse. Au deuxième trimestre, le bénéfice net part du groupe d'UBS a augmenté de 1% à 1,392 milliard de francs suisses (1,25 milliard d'euros), dépassant le consensus Reuters s'élevant à 957 millions de dollars. Il s’agit des profits les plus élevés pour un deuxième trimestre depuis 2010. Dans le même temps, ses revenus ont reculé de 1,5% à 7,53 milliards de dollars.

Après Plastic Omnium vendredi, c’est au tour de Faurecia de montrer sa résistance dans un marché automobile difficile à l’occasion de ses résultats du premier semestre 2019. L’équipementier automobile a également confirmé ses objectifs annuels. Les investisseurs apprécient : le titre a bondi de 11,49% à 45,33 euros sur la place de Paris. De son côté, Jefferies juge ces résultats « solides » et réitère sa recommandation Acheter sur la valeur, ainsi que son objectif de cours de 50 euros.

Hermès a abandonné 0,19% à 643 euros malgré des ventes, une nouvelle fois, très solides. Insensible aux tensions commerciales, le groupe de luxe a bénéficié au deuxième trimestre 2019 de l'insatiable appétit des Chinois pour ses sacs Kelly, Birkin et Constance. Hermès a également profité du succès de ses lignes de bijoux et de son site d'e-commerce, lancé en octobre 2018. Sur la période de trois mois close fin juin, le sellier a réalisé un chiffre d'affaires de 1,67 milliard d'euros, en croissance organique de 12,3%, contre un consensus de +11%. 

Les chiffres macroéconomiques du jour

Le FMI a réduit ses prévisions de croissance mondiale de 0,1 point pour 2019 et 2020 à respectivement 3,1 % et 3,5 %. "Le rebond prévu de la croissance en 2020 est précaire et suppose une stabilisation dans les marchés émergents et les économies en développement actuellement en difficulté ainsi que des progrès vers la résolution des différends en matière de politique commerciale", a averti l'institution internationale.

Aux Etats-Unis, 5,27 millions de logements ont été revendus en juin en rythme annuel contre 5,36 millions (chiffre révisé de 5,34 millions) en mai et un consensus de 5,30 millions.

La confiance des consommateurs de la zone euro s'est améliorée en juillet à la surprise des analystes. L'indice de la confiance de la Commission européenne est ressorti à -6,6 contre -7,2 en juin. Le consensus était de -7,2.

A la clôture, l'euro perd 0,51% à 1,115 dollar.