Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Le CAC 40 s'offre l'une des meilleures séances de son histoire grâce aux espoirs d'un vaccin

AOF - 09 novembre 2020


(AOF) - Les marchés actions se sont envolés à la faveur de l'annonce de résultats très favorables pour un candidat vaccin contre le Covid. Selon des premiers essais, celui de Pfizer et de BioNTech est efficace à plus de 90%. Les secteurs (immobilier commercial, banque, transport...), dont l'activité a été la plus impactée par la pandémie, ont été très recherchés. En revanche, le secteur des tests (Eurofins, Novacyt...) a été déserté. L'indice CAC 40 a bondi de 7,57% à 5336,32 points, s'offrant l'une de ses plus fortes hausses de son histoire. L'EuroStoxx50 a progressé de 6,36% à 3 407,91 points.

Infineon a gagné 3,29% à 27,28 euros à la suite de la présentation de résultats et de perspectives pour le trimestre en cours plus favorables que prévu. Le fabricant allemand de semi-conducteurs a réalisé au titre de son quatrième trimestre fiscal clos le 30 septembre un bénéfice net en repli de 32 % à 109 millions d'euros. Le chiffre d'affaires a, oui, progressé de 21 % à 2,49 milliards. Surtout, la marge d'exploitation ajustée a progressé de 0,1 point à 15,2%, dépassant de 60 points de base les attentes.

L'action Airbus a décollé de 18,57 % à 83 euros sur la place de Paris, limitant ainsi son repli à 37 % depuis le début de l'année. Il faut dire que les nouvelles sont bonnes pour le géant aéronautique. Tout d'abord, le vaccin de Pfizer et BioNTech contre le Covid-19 est efficace à plus de 90 %. Ensuite, la concurrence avec l'éternel rival américain Boeing devrait être rééquilibrée alors que l'Union Européenne (UE) va imposer dès demain des droits de douanes supplémentaires de 15 points sur les avions moyen et long-courriers américains importés. Enfin, Airbus a également bénéficié de l'accélération de ses solides livraisons d'avions en octobre 2020.


Le titre Société Générale s'est envolé de 18,41% à 15,49 euros, soit la troisième plus forte hausse de l'indice CAC 40. Très dépendant de la santé de l'économie, le secteur bancaire serait l'un des grands gagnants de la découverte d'un vaccin contre le Covid-19, ainsi que le laisse espérer l'annonce de Pfizer aujourd'hui. L'action Société Générale était déjà très bien orientée ce matin, profitant toujours de ses bons résultats de la fin de semaine dernière. Société Générale a aussi annoncé ce matin plusieurs projets d'ajustements d'organisation qui contribueraient à l'amélioration de son efficacité opérationnelle. Ces projets devraient se traduire au total par la suppression nette d'environ 640 postes en France, sans départs contraints.

Les chiffres macroéconomiques du jour


L'indice Sentix de la confiance des investisseurs est ressorti à - 10 en novembre pour la zone euro contre -8,3 en octobre et - 15 attendu. 


La Banque de France estime la perte de PIB pour novembre à -12 %. La perte d'un mois de confinement serait ainsi nettement plus limitée que la perte de - 31 % enregistrée en avril lors du premier confinement, observe la banque centrale. Cette dernière estime -4%, la perte du PIB pour octobre et à -3,5% celle pour septembre (chiffre révisé de -4%).

Vers 17h40, l'euro perd 0,55% à 1,1805 dollar.