Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Le CAC 40 sur ses plus hauts de l'année

AOF - 13 février 2019


(AOF) - Les marchés actions européens ont prolongé leur tendance haussière, toujours portés par le regain d’espoir autour des discussions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis. Les déclarations de responsables américains nourrissent cette espérance. Arrivé mardi en Chine, le secrétaire américain au trésor, Steven Mnuchin, a déclaré que les discussions se passaient bien. Le CAC 40 a clôturé en hausse de 0,35% à 5074,27 points après avoir inscrit un nouveau plus haut en séance depuis le début de l'année à 5 092,19 points. L’indice EuroStoxx50 a, lui, progressé de 0,36% à 3 202,37 points.

Heineken a bondi de 6% à 86,24 euros après la publication de résultats annuels solides et de prévisions encourageantes. Soutenu notamment par la demande des pays émergents et européens, le brasseur hollandais, numéro deux mondial du secteur, a réalisé en 2018 un bénéfice net, hors éléments exceptionnels, de 2,424 milliards d'euros, en croissance organique de 12,5%. Le résultat opérationnel courant a progressé de 6,4% à 3,868 milliards pour un revenu net de 22,471 milliards, en hausse de 6,1%. 

Trois semaines après son avertissement, Ingenico a bondi de 10,48% à 52,62 euros au lendemain de la présentation de son plan de transformation Fit for Growth et de prévisions 2019 jugées rassurantes. Il repose sur 3 piliers, dont le repositionnement de l'activité Banks & Acquirers (terminaux de paiement) via une refonte commerciale et une réorganisation industrielle. Sur ce dernier point, Ingenico compte notamment simplifier sa gamme de produits et optimiser sa R&D. L'année dernière, Ingenico a lancé plusieurs avertissements sur ses résultats en raison des difficultés de son métier historique.

Amundi (+4,36% à 53,08 euros) a fini parmi les plus fortes hausses de l'indice SBF 120, à la faveur de résultats meilleurs que prévu. Au quatrième trimestre, le gestionnaire d'actifs a enregistré un bénéfice net, part du groupe, en repli de 8,4% à 192 millions d'euros et un résultat avant impôts ajusté en recul de 20,9% à 293 millions d'euros. Ce dernier ressort cependant supérieur de 2,4% au consensus. Dans le même temps, les revenus nets ajustés ont chuté de 17,5% à 620 millions d'euros, pénalisés par les effets négatifs du contexte de marché.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En décembre 2018 par rapport à novembre 2018, la production industrielle corrigée des variations saisonnières a diminué de 0,9% dans la zone euro (ZE19) et de 0,5% dans l'Union européenne, selon les estimations d’Eurostat, l’office statistique de l'Union européenne. Le consensus Reuters était de -0,4% pour la zone euro. En novembre 2018, la production industrielle avait reculé de 1,7% dans la zone euro et de 1,2% dans l’Union européenne.

Aux Etats-Unis, l'inflation CPI (par opposition à l'autre indicateur de l'inflation qui est le PCE) est ressortie nulle au mois de janvier, contre un consensus briefing de +0,1%. Elle était de nulle en décembre (chiffre révisé de -0,1%). En données "core", c'est-à-dire ajustées des prix de l'alimentaire et de l'énergie, l'inflation a été de +0,2% en janvier, après +0,2% en décembre. Le consensus Briefing était de +0,2%.

A la clôture, l'euro perd 0,38% à 1,1286 dollar.