Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Le CAC 40 termine sur un repli de 0,64%

AOF - 27 août 2020


(AOF) - Les marchés actions européens ont clôturé en repli ce jeudi. Si la baisse des indices était assez marquée en fin de matinée, les investisseurs ont favorablement accueilli les déclarations de la Réserve fédérale américaine concernant sa nouvelle stratégie de politique monétaire, ouvrant ainsi la voie à des taux d’intérêts très bas pour une longue période. Côté valeurs, bioMérieux chute lourdement, pénalisé par l'innovation d'Abbott Laboratories dans le dépistage du Covid-19. Au son de la cloche, le CAC 40 a reculé de 0,64% à 5 015,97 points et l’EuroStoxx50 a perdu 0,86% à 3 328,01 points.

En Europe, le fabricant de moteurs d'avions Rolls Royce perd 1,37% à 249,80 pence vers 17h40, après la publication de mauvais résultats au cours du premier semestre 2020. En effet, la crise du Covid-19 a lourdement affecté l'activité du britannique, celui-ci ayant creusé ses pertes sous-jacentes à 3,33 milliards de livres sterling, soit une multiplication par près de 120 en un an. Les pertes opérationnelles se chiffrent à 1,67 milliards de livres, après un bénéfice de 203 millions l'an dernier. Ce, à cause d'une perte d'1,2 milliard dans l'aérospatiale civile.

A Paris, Bouygues (+1,25% à 33,93 euros) s'est emparé de la tête de l'indice phare parisien dans la foulée de la publication de ses résultats au premier semestre 2020. Le marché apprécie des résultats supérieurs aux attentes, notamment pour l'activité télécoms. Le chiffre d'affaires du groupe ressort ainsi à 14,758 milliards d'euros, soit une baisse due 15% à périmètre et change constants, au-dessus des attentes des analystes de 14,215 milliards.

bioMérieux a chuté de 12,64% à 123,70 euros. Le spécialiste français du diagnostic in vitro est pénalisé par l'innovation d'Abbott Laboratories dans le dépistage de la Covid-19, nouvel eldorado que se dispute les medtechs du monde entier. Le géant américain a obtenu l'autorisation de mettre sur le marché un test portable de dépistage du coronavirus de la taille d'une carte de crédit, qu'il prévoit de vendre cinq dollars pièce. De plus, le test est utra-rapide puisqu'il ne dure que cinq minutes.


Les chiffres macroéconomiques du jour

En France, l'indicateur qui synthétise le climat des affaires, calculé à partir des réponses des chefs d'entreprise des principaux secteurs d'activité marchands, gagne 7 points au mois d'août 2020. À 91, il reste cependant en deçà de sa moyenne de long terme (100).

En zone euro, la masse monétaire M3 a progressé de 10,2% au mois de juillet 2020 après avoir avancé de 9,2% un mois plus tôt. Le consensus anticipait +9,2%.

Les États-Unis ont comptabilisé 1,006 million de nouveaux inscrits au chômage au cours de la semaine s'achevant le 22 août 2020, contre 1 million attendu. La semaine précédente, 1,104 million de chômeurs s'étaient déclarés.

La chute du PIB américain a été révisée à la baisse en deuxième estimation. La croissance a reculé de 31,7% au cours du deuxième trimestre 2020 contre une première estimation de -32,9% et après -5% au premier trimestre.

Vers 17h40, l'euro perd 0,13% à 1,1815 dollar.