Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Le mois de décembre démarre bien sur les marchés

AOF - 01 décembre 2020


(AOF) - Les marchés financiers ont débuté cette première séance de décembre sur de bons rails, grâce à l'optimisme sur les vaccins anti-Covid et la reprise économique. L'activisme de Moderna et Pfizer/BioNTech pour obtenir les autorisations de mise sur le marché de leurs vaccins respectifs et les bons PMI manufacturiers, surtout en Chine, ont galvanisé les investisseurs. Toutefois, le discours de Jerome Powell devant le Sénat américain, qui risque de se montrer prudent pour l'avenir, sera très suivi. A la clôture, le CAC 40 a progressé de 1,14% à 5 581 points, et l'EuroStoxx50, +1,02% à 3 528 points.

Unicredit a accusé le coup sur la place de Milan, où son titre a chuté de 8,20% à 7,934 euros. L'actuel directeur général, Jean-Pierre Mustier, est sur le départ. Cette décision découle de divergences stratégiques avec le conseil d'administration. "Au cours des derniers mois, il est apparu que la stratégie du plan Team 23 et ses principaux piliers ne correspondent plus à la réflexion actuelle du conseil", a déclaré le dirigeant. "J'ai donc décidé de me retirer du groupe à la fin de mon mandat en avril 2021, pour permettre au nouveau conseil d'administration d'élaborer une future stratégie".

Axa a grappillé 0,52% à 19,816 euros au sein du CAC 40, alors qu'a lieu en ce moment même sa journée Investisseurs. L'assureur a profité de cette occasion pour présenter son nouveau plan stratégique à l'horizon 2023, baptisé "Driving Progress 2023", avec cinq objectifs : se développer en santé et prévoyance, simplifier l'expérience client et accélérer les efforts de productivité, renforcer les performances de souscription, maintenir son leadership sur les enjeux climatiques, et accroître les flux de trésorerie dans l'ensemble du groupe.

Ipsen a finalement clôturé en repli de 4,76% à 77 euros après la présentation de ses perspectives financières pour la période 2020/2024. Le laboratoire pharmaceutique enclenche le "mode agile" en allouant les économies réalisées sur les frais de vente et les frais généraux et administratifs vers la R&D. L'innovation externe est la priorité d'Ipsen en matière d'allocation de capital. D'ici 2024 et afin de mener à bien sa stratégie d'innovation externe, le groupe prévoit de porter à 3 milliards d'euros sa capacité d'investissement dans la croissance de son portefeuille de R&D, hors toute cession d'actifs.

Les chiffres macroéconomiques du jour


En France, les PMI manufacturiers compilés par Markit sont ressortis à 49,6 en novembre, contre 51,3 le mois précédent. C'est un peu mieux que le consensus qui attendait 49,1.

En Allemagne, les PMI manufacturiers compilés par Markit sont ressortis à 57,8 en novembre, contre 58,2 le mois précédent. C'est juste en dessous de que ce qu'attendait le consensus des analystes (57,9).

Le taux de chômage allemand a reculé en novembre pour s'établir à 6,1%, contre 6,2% en octobre. Le consensus tablait sur un taux de 6,3%. Cela représente une diminution du nombre de demandeurs d'emploi de 39 000.

L'indice PMI manufacturier d'HIS/Markit en Zone Euro pour le mois de novembre est ressorti en estimation finale à 53,8 en novembre, contre 53,3 en estimation "flash". Il était de 54,2 en octobre.

Les prix à la consommation en Zone Euro ont reculé de 0,3% en novembre en rythme annualisé, selon les estimations préliminaires d'Eurostat. C'est le même chiffre qu'en octobre, et plus qu'une baisse de 0,2% attendue par le marché. L'inflation "core", qui exclut les éléments les plus volatils comme l'énergie, s'est en revanche établie à +0,2%, identique au mois précédent et conforme au consensus.

L'indice PMI manufacturier aux Etats-Unis est ressorti en novembre à 56,7 conformément à l'estimation "flash" après 53,4 en octobre.

Aux Etats-Unis, les dépenses de construction ont progressé de 1,3% en octobre. Les économistes tablaient sur +0,8% après -0,5% en septembre.

Aux Etats-Unis, l'indice ISM manufacturier est ressorti à 57,5 en novembre. Les économistes tablaient sur 58 après 59,3 en octobre.


Vers 17h45, l'euro gagne 0,89% à 1,2038 dollar.