Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Le rallye ne faiblit pas

AOF - 05 novembre 2020


(AOF) - Les marchés actions européens ont poursuivi leur progression. Paradoxalement, les investisseurs ont accueilli avec ferveur la concrétisation du scénario que redoutaient les économistes : une probable victoire étriquée de Joe Biden et le lancement de procédures juridiques de Donald Trump pour tenter de renverser le choix des citoyens Américains. En effet, ils estiment que le futur locataire de la Maison Blanche ne pourra appliquer ses réformes " anti-business" faute de majorité au Sénat. LeCAC 40 a gagné 1,24% à 4 983,99 points. L'Euro Stoxx 50 a progressé de 1,65% à 3 213,21 points

Au chapitre des valeurs euopéennes, Astrazeneca est restée stable à 8 518 pence à Londres. Le laboratoire britannique a publié des résultats trimestriels jugés sans surprise par UBS et confirmé son intention de dévoiler les premiers résultats du dernier volet de son étude de phase 3 (la dernière avant une éventuelles commercialisation) de son potentiel vaccin contre la Covid-19. Ce vaccin développé avec l'Université d'Oxford reste à ce jour l'un des mieux placés dans la course que se livrent les multinationales de la santé. Le défi est de taille dans les attentes sont élevées.

A la Bourse d'Amsterdam, ArcelorMittal a perdu 1,72% à 12,342 euros malgré la publication de résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Les investisseurs pourraient sanctionner l'absence de prévisions chiffrées sans doute liée à la crise sanitaire. Au troisième trimestre, le premier sidérurgiste mondial a profité de la reprise du marché de l'acier après un deuxième trimestre rendu très difficile par la pandémie. Tous les segments d'acier ont progressé, le Brésil et la zone regroupant l'Afrique du Sud, le Kazakhstan et l'Ukraine (ACIS) ont affiché également une amélioration de leur rentabilité.

A Paris, Société Générale inscrit ses pas dans ceux de BNP Paribas et de Crédit Agricole en dévoilant des résultats meilleurs que prévu au troisième trimestre. En léger repli hier, l'action de la banque de la Défense a aujourd'hui gagné 3,73% à 13,23 euros. Elle a en effet dépassé les attentes à tous les niveaux de son compte de résultat et est désormais plus optimiste sur sa solvabilité à la fin de l'année, pied de nez à ses détracteurs dans ce domaine.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En zone euro, les ventes au détail ont reculé de 2% en septembre. Les économistes tablaient sur une baisse de 1% après +4,2% en août (chiffre révisé de +4,4%). Sur un an, les ventes ont grimpé de 2,2%. Le consensus tablait sur +2,8% après +4,4% en août (chiffre révisé de +3,7%).

En Allemagne, les commandes à l'industrie ont progressé de 0,5% en septembre 2020, contre un consensus de +2% et après +4,9% en août.

Aux Etats-Unis, la productivité du secteur non agricole a progressé de 4,9% au troisième trimestre 2020, selon une estimation préliminaire. Le consensus Briefing.com tablait sur une hausse de 4% après +10,6% (chiffre révisé de +10,1%) au trimestre précédent. En parallèle, les coûts unitaires du travail ont baissé de 8,9%, contre un consensus de -9,6 % et après +8,5% (chiffre révisé de +9 %) au trimestre précédent.

Aux Etats-Unis, 751 000 inscriptions hebdomadaires au chômage ont été enregistrées au cours de la semaine du 31 octobre, contre un consensus Reuters de 732 000 et après 758 000 (chiffre révisé de 751 000) la semaine précédente.

L'indice des directeurs d'achat pour le secteur des services a reculé à 56,6 en octobre après 57,8 en septembre, a annoncé l'Institute of Supply Management. Le marché visait 57,5.

Enfin, la Fed rendra sa décision de politique monétaire à 20h.

Vers 17h45, l'euro avance de 0,81% à 1,1817 dollar.