Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Le virus mutant gâche la fin d'année boursière

AOF - 21 décembre 2020


(AOF) - Les marchés européens ont clôturé en net repli, pénalisés par les craintes suscitées par la propagation d'un "virus mutant". Ce dernier ne serait pas plus dangereux mais 70% plus contagieux. Les spécialistes affirment que les vaccins fonctionnent également contre lui, mais le doute semble s'être installé. A court terme, l'impact de ce virus se fait déjà sentir. Le Royaume-Uni, région où le virus se diffuse le plus, est isolé du reste du monde et les investisseurs redoutent de nouveaux confinements plus stricts en Europe. Le CAC 40 a cédé 2,43% à 5 393,34 points, l'Euro Stoxx 50, 2,67%.

Au chapitre des valeurs européennes, Royal Dutch Shell a perdu près de 5% à 1 314 pence à Londres et près de 6% à 14,5 euros à Amsterdam. A l'image du reste du secteur, la compagnie néerlando-britannique, est pénalisée par la baisse du pétrole (-3,65% à 50,35 dollars pour le baril de Brent ce matin). La major pétrolière a également annoncé de nouvelles dépréciations d'actifs. Après avoir comptabilisé plus de 20 milliards de dollars de dépréciations au deuxième trimestre (environ 20% de la valeur totale de ses actifs), elle va déprécier de 3,5 à 4,5 milliards de dollars d'actifs au quatrième trimestre.

Cette année 2020 restera comme une "annus horribilis" pour le secteur du tourisme en raison de la pandémie de covid-19. Et malheureusement pour lui, les mois à venir devraient rester difficile en raison de la découverte d'une nouvelle souche de covid-19, encore plus virulente celle-ci, détectée au Royaume-Uni. Une situation "hors de contrôle", qui a poussé Boris Johnson, le Premier ministre britannique, à réagir immédiatement en reconfinant plus de 16 millions de personnes dans le Sud-Est du pays, dont la région londonienne. Tout ceci a pour conséquence, une nouvelle fois, une dégringolade de toutes les places boursières en Europe ce lundi, avec pour principales victimes les valeurs liées au tourisme et aux transports. Air France-KLM a notemment perdu plus de 4%.

Les valeurs de la santé, du paramédical et des biotechs comme bioMérieux (+3,2% à 122 euros) ou Sartorius Stedim Biotech (+1,51% à 294,60 euros) ont tiré leur épingle du jeu alors que la situation sanitaire, notamment la nouvelle souche de covid découverte au Royaume-Uni, plombe les marchés.

Les chiffres macroéconomiques du jour

L'indice d'activité de la Fed de Chicago a chuté en décembre à 0,27 après 1,01 en novembre.

En zone euro, l'indice de confiance des consommateurs est ressorti en décembre à -13,9. Les économistes tablaient sur -16,8 après -17,6 en novembre.

Vers 17h40, l'euro recule de 0,31% à 1,2221 dollar.