Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Les Bourses européennes clôturent sur une note indécise

AOF - 07 janvier 2020


(AOF) - Les Bourses européennes ont clôturé proches de l'équilibre mardi. Si les tensions géopolitiques demeurent entre les Etats-Unis et l’Iran, les investisseurs semblent écarter pour le moment un scénario de véritable embrasement. Les cours du pétrole refluent. Côté statistique, les ventes au détail ont surpris favorablement en zone euro, tout comme l’ISM des services aux Etats-Unis. Au chapitre des valeurs, Plastic Omnium s’est distinguée, à l’inverse de Trigano et Dassault Aviation. Au son de la cloche, le CAC 40 a cédé 0,02% à 6 012,35 points et l’EuroStoxx50 a gagné 0,18% à 3 759,25 points.

Aston Martin (-16,55% à 434,60 pence) a chuté lourdement sur la place de Londres, dans le sillage d'un profit warning. Ainsi, l'iconique constructeur automobile table désormais sur une marge opérationnelle comprise entre 12,5 et 13,5% en 2019 contre une précédente cible d'environ 20%. Le groupe vise également un Ebitda annuel compris entre 130 et 140 millions de livres sterling, à comparer un consensus d'environ 200 millions de livres.


Les publications de Trigano sont souvent accompagnées d’importantes variations boursières. C’est une nouvelle fois le cas ce mardi, où le titre du spécialiste des camping-cars et des caravanes a abandonné 3,98% à 90,55 euros sur la place de Paris. Les investisseurs sanctionnent le point d’activité du premier trimestre 2019-2020 et des perspectives trop floues.

La journée Investisseurs de Plastic Omnium est une réussite. L'équipementier automobile y a dévoilé des perspectives financières convaincantes pour la période 2020-2022, lui permettant de progresser de 4,66% à 25,81 euros sur la place de Paris. Le groupe vise une surperformance d'environ 5 points par an par rapport à une production automobile mondiale attendue en baisse de 2% en 2020 et stable en 2021 et 2022. Plastic Omnium table également sur une croissance annuelle, en valeur, du résultat opérationnel et de l'Ebitda et sur un free cash-flow supérieur à 200 millions d'euros par an sur la période 2020-2022.


Les chiffres macroéconomiques du jour


Le taux d’inflation annuel de la zone euro s’est établi à 1,3% en décembre 2019, contre 1% en novembre, selon une estimation rapide d’Eurostat, l’office statistique de l'Union européenne. Ce taux d’inflation est conforme aux attentes du consensus Reuters.


En zone euro, les ventes au détail ont progressé de 1% entre octobre et novembre 2019, selon les données publiées par Eurostat, l’office statistique de l'Union européenne. Le consensus Reuters était de +0,6%. Sur un an, les ventes au détail ont grimpé de 2,2%. Les économistes tablaient en moyenne sur +1,3%.

L'indice des directeurs d'achat (ISM) pour le secteur des services est ressorti à 55 en décembre aux Etats-Unis, à comparer avec un consensus Reuters s'élevant à 54,5 et 53,9 en novembre.

Aux Etats-Unis, les commandes à l'industrie ont baissé de 0,7% alors qu'elles étaient attendues en repli de 0,8%, selon le consensus Reuters. Elles avaient progressé de 0,2% en octobre, chiffre révisé de +0,3%.

Les Etats-Unis ont enregistré un déficit commercial de 43,1 milliards de dollars en novembre contre un consensus Reuters de 43,8 milliards de dollars et 47,2 milliards de dollars en octobre.


Vers 17h45, l'euro cède 0,54% à 1,1137 dollar.