Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Les Bourses européennes saluent la transition Trump-Biden qui s’annonce

AOF - 24 novembre 2020


(AOF) - Les Bourses européennes ont clôturé résolument dans le vert mardi. Même s'il n'a pas encore admis sa défaite, Donald Trump a autorisé la préparation de la transition vers une administration Biden. Ce dernier a d'ailleurs commencé à présenter son équipe et, selon la presse américaine, l'ancienne présidente de la Fed, Janet Yellen, pourrait être nommée à la tête du Trésor. Ce recul des incertitudes politiques s’est conjugué à des indicateurs allemands (PIB, IFO) supérieurs aux attentes. Au son de la cloche, le CAC a gagné 1,21 % à 5 558,22 points et l’EuroStoxx50, +1,30% à 3 507,95 points.

Novartis a gagné 0,85% à 80,28 francs suisse sur la place de Zurich. Le laboratoire suisse organisait cet après-midi une réunion investisseurs virtuelle, Covid oblige. En préambule, il a livré ses messages clefs. Le groupe bâlois met principalement l'accent sur la richesse de son portefeuille de produits en développement. Ce dernier devrait lui assurer une croissance solide à moyen terme. Novartis a également renforcé son plan d'économies de coûts tout en choyant ses actionnaires avec un programme de rachat d'actions de 2,5 milliards de dollars.


A l’issue d’un solide troisième trimestre, Quadient (+6,19% à 15,43 euros) a relevé ses prévisions pour l’exercice 2020. Ainsi, le spécialiste des solutions de traitement du courrier et des consignes automatiques anticipe désormais une baisse organique du chiffre d’affaires d’environ 9% par rapport à 2019 (contre environ 10% auparavant) et vise un Ebit courant compris entre 140 millions et 145 millions d’euros (contre une précédente fourchette de 135-145 millions d’euros). Pour sa part, le flux de trésorerie est toujours attendu supérieur à 100 millions d’euros.

Total (+5,66% à 38,16 euros) a confirmé le début  des négociations avec les syndicats autour d'un plan de départs volontaires dans la branche pétrochimie. La CGT estime que ce plan pourrait concerner 700 personnes, un chiffre qui n'est pas confirmé par la direction de Total. Ce plan concernera des personnes en fin de carrière et se fera sur la base du volontariat, a précisé Franceinfo. Grâce à une dispense d'activité, elles n'auront pas à s'inscrire au chômage en attendant l'âge effectif de leur départ en retraite. En Bourse, Total a également profité de la progression des cours du pétrole et de la rotation sectorielle. 


Les chiffres macroéconomiques du jour


L’indicateur synthétique du climat des affaires en France a baissé de 11 points en novembre à 79 et retrouve son niveau de juin, a annoncé l'Insee. Il avait atteint point bas en avril à 54 et était attendu à 91, selon le consensus Reuters. Cette vague de pessimisme concerne en particulier le commerce de détail et les services dans le contexte du confinement, mais aussi l’industrie.

L'indice IFO du climat des affaires en Allemagne est ressorti à 90,7 en novembre 2020, après 92,5 en octobre. Le consensus Reuters visait 90,1 pour novembre.

L'Allemagne a enregistré un rebond de 8,5% de son PIB au troisième trimestre par rapport au précédent, en comparaison avec une première estimation de 8,2%, a annoncé Destatis, l'office national de la statistique, à l'occasion de la publication des comptes détaillés. Les économistes s'attendaient à ce que la première estimation soit confirmée. Le PIB avait connu une chute historique de 9,8% au deuxième trimestre. Il est en repli de 4% en rythme annuel.

L'indice S&P/Case-Shiller, qui mesure la valeur nominale du marché de l'immobilier résidentiel dans vingt régions métropolitaines des États-Unis, a grimpé en septembre de 6,6% sur un an, pour un consensus de +5,1% et un mois d'août à +5,2%. Sur un mois, il a augmenté de 1,2%.


Vers 17h45, l'euro gagne 0,34% à 1,1880 dollar.