Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe Les Bourses européennes terminent en hausse, le CAC 40 inscrit un plus haut de 6 mois

AOF - 11 avril 2019


(AOF) - Les principaux marchés actions européens ont clôturé en légère hausse. Les investisseurs ont continué d’analyser les nombreuses informations de ces derniers jours. Malgré un environnement incertain, les indices ont amplifié leur gain à la mi-séance, soutenus par le secteur du luxe, à l’honneur ce jour après l'annonce par LVMH de ventes trimestrielles une nouvelle fois très soutenues. Ainsi, le CAC 40 a gagné 0,66% à 5 485,72 points, après avoir inscrit à 5 496,16 points, un nouveau plus haut de plus de six mois. L’EuroStoxx 50 a progressé de 0,41% à 3 438,75 points.

En Europe, Prysmian n'en a pas terminé avec le projet WesternLink. Le problème rencontré en début de semaine sur ce câble sous-marin haute tension, qui relie le nord du Pays de Galles à l'Ecosse, pourrait générer des impacts estimés entre 60 et 80 millions d'euros au niveau de l'EBITDA ajusté 2018. Dans ce cadre, le groupe italien a indiqué qu'il allait réviser ses résultats 2018. Un nouvel avertissement sanctionné par les investisseurs. Le titre a chuté de 8,19% à 14,98 euros.

A Paris, Sodexo a grimpé de 2,86% à 104,35 euros la publication de ses résultats semestriels 2018-2019. Les investisseurs saluent notamment l'accélération de la croissance organique, priorité de la direction, signe que le plan stratégique Focus on Growth commence à porter ses fruits. Dans ce contexte, le groupe de restauration collective a confirmé l'ensemble de ses objectifs et a réaffirmé sa volonté de se positionner comme le leader du marché.


En hausse de 4,61% à 344,95 euros, LVMH a signé l'une des plus fortes hausses du CAC 40, emportant dans son sillage Kering (+1%) et, dans une moindre mesure, Hermès (+0,1%). Les investisseurs saluent le début d'année éclatant du numéro un mondial du luxe. Encore et toujours alimentées par la boulimie des Chinois pour les produits de luxe, les ventes ont bondi de 11% en organique au premier trimestre 2019 après +9% au dernier trimestre 2018. Les analystes ne s'attendaient pas à une telle performance. JPMorgan, par ailleurs très positif sur le titre, n'escomptait qu'une croissance stabilisée à 9%.

 

Les chiffres macroéconomiques du jour


En France, l'indice des prix à la consommation (IPC) est en hausse de 0,8 % sur un mois en mars, après une stabilité en février 2019, a confirmé l'Insee. Corrigés des variations saisonnières, les prix à la consommation augmentent de 0,1 % sur un mois après une stabilité en février. Sur un an, en revanche, les prix à la consommation augmentent de 1,1 % en mars 2019, après +1,3 % en février. Cette baisse de l'inflation résulte d'un ralentissement des prix alimentaires, du tabac et des services et d'un recul de ceux des produits manufacturés un peu plus marqué qu'en février.

Aux Etats-Unis, l'indice des prix à la production (PPI) a augmenté de 0,6% en mars, après une hausse de 0,1% en février. Les économistes tablaient sur une hausse de 0,3%. L'indice PPI core a augmenté de 0,3% contre une hausse de 0,1% le mois précédent. Le consensus s'établissait à +0,2%.

Aux Etats-Unis, 196 000 nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage ont été comptabilisées au cours de la semaine close le 6 avril. Les économistes tablaient sur 215 000 après 204 000 la semaine précédente (chiffre révisé de 202 000).

Vers 17h45, l'euro cote 1,1262 dollar en repli de 0,11%.