Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Les craintes s'accumulent, les Bourses fléchissent

AOF - 22 janvier 2019


(AOF) - Les Bourses européennes ont achevé la séance en repli, sur fond d’inquiétudes autour de la santé de l’économie chinoise et mondiale. Celles-ci ont continué de peser sur les indices, à l’image des craintes autour du différend commercial sino-américain, et du Brexit. A cela est venu s'ajouter des résultats décevants d'UBS (-3,17%), qui ont pénalisé le secteur bancaire. A l'agenda macroéconomique, l'indice Zew allemand est ressorti meilleur que prévu en janvier. Au son de la cloche, le CAC 40 a perdu 0,42% à 4847,53 points et l’EuroStoxx 50 a cédé 0,51% à 3 108,99 points.

 

 

 

En Europe, Hugo Boss a bondi de 5,71% à 62,22 euros après l'annonce d'un chiffre d'affaires du quatrième trimestre meilleur que prévu. Les ventes du groupe de luxe allemand ont progressé durant la période de 7% (+6% hors effets de changes) à 783 millions d'euros. Le consensus tablait sur un chiffre d'affaires de 766 millions. En séquentiel, c'est-à-dire d'un trimestre sur l'autre, les ventes ont augmenté d'1% en organique. Le troisième trimestre avait été marqué par la baisse de 2% des ventes aux distributeurs multi-marques dans les marchés clefs que sont l'Allemagne (-13%) et la France (-8%).


A Paris, 
Soitec a gagné de 5,40% à 66,40 euros sur la place de Paris, dans le sillage d'une solide publication trimestrielle. Cela a conduit le spécialiste des matériaux semi-conducteurs a relevé ses perspectives de croissance pour l'exercice en cours. En parallèle, la firme technologique française a également renforcé sa collaboration avec Samsung Foundry. Ces annonces ont convaincu les analystes. Ainsi, Bryan Garnier et Jefferies ont tous deux renouvelé leur recommandation à l'achat sur la valeur.


Oeneo a gagné 3,52% à 10,30 euros après l'annonce d'un chiffre d'affaires du troisième trimestre 2018/2019 de 65,7 millions d'euros, en hausse de 15,6% (+12,8% à périmètre et taux de change constants). Une accélération de la croissance, qui repose selon le groupe, au maintien " d'une très bonne dynamique en Bouchage et sur un excellent niveau d'activité trimestrielle en Elevage (tonneaux et fûts) ". Cette division a notamment bénéficié, comme anticipé, d'un phénomène saisonnier de rattrapage, aux Etats-Unis et en Europe, de commandes habituellement positionnées au premier semestre.


Les chiffres macroéconomiques du jour

L’indice Zew du sentiment des investisseurs allemands sur les perspectives économiques est ressorti à -15 janvier, contre -17,5 en décembre et un consensus s’élevant à -18,4.

Les ventes de logements anciens aux Etats-Unis ont reculé de 6,4 % en décembre à 4,99 millions. Ce dernier chiffre est le plus faible enregistré depuis novembre 2015. Les économistes prévoyaient en moyenne pour décembre une baisse de 1 % à 5,25 millions.

Vers 17h45, l'euro cote 1,1359 dollar en repli de 0,09%.